22/06/2021 17:35
Le segment de l'immobilier de villégiature est à nouveau dynamique avec une série de projets proposés à la vente et des politiques de soutien.
>>De nombreuses fusions-acquisitions sur le marché immobilier
>>Marché de l'immobilier de bureaux : des changements pour s'adapter

Les shophouses de Novahills Mui Ne.

La compagnie DKRA Vietnam vient de publier un rapport montrant une augmentation de la demande d'investissement dans l'immobilier de villégiature, en particulier pour les boutiques de souvenirs.

Ainsi, les transactions réussies en avril 2021 ont été multipliées par 3,5 par rapport au mois précédent, avec 498 unités transférées, représentant plus de 70 % de l'offre. Il s'agit également de la plus forte augmentation depuis le début de 2020.

Notamment, l'offre en avril a également augmenté de plus de 3,7 fois par rapport au mois précédent, avec près de 700 unités pour neuf projets lancés à la vente.

Les projets ouverts à la vente se situent principalement dans la province de Binh Thuân, Khanh Hoa, Phu Quôc et Bà Ria - Vung Tàu.

En comparant avec deux autres produits de villégiature en avril, le segment de la boutique de souvenirs est également loin derrière les villas de plage avec seulement 20/52 unités vendues à la vente ; le condotel n'a que 85/248 unités ouvertes à la vente et vendues.

L'observation de l'offre et de la demande de ce produit montre qu'en 2020, le marché ne comptait que 2.498 unités mises sur le marché, 787 unités  vendues; alors qu'en avril 2021, les nouveaux projets représentaient à eux seuls plus de 20% de l'offre et la consommation était également égale à 61% de 2020.

Selon les analystes, l'immobilier de villégiature en général et de boutique de souvenirs en particulier attirent les investisseurs, en liaison avec la proposition du ministère de la Construction au Premier ministre de modifier les Lois sur le logement et   sur les affaires immobilières pour permettre d'augmenter le taux de propriété étrangère.

Il s'agit de résoudre le problème d'inventaire de cette gamme de produits, très touchée depuis le début de l'épidémie. Les données du ministère de la Construction en 2020 montrent que l'ensemble du pays compte 48 projets immobiliers de villégiature en cours, soit l'équivalent de plus de 18.000 appartements touristiques et de plus de 3.300 villas balnéaires.

Michael Piro, PDG d'Indochina Capital, a déclaré qu'ouvrir la porte aux étrangers pour acheter des biens immobiliers de villégiature aurait un double avantage pour l'industrie touristique vietnamienne tout en contribuant à améliorer la qualité des services, à augmenter le capital des infrastructures touristiques et à aider les touristes à revenir. La Thaïlande est un exemple typique de réussite dans cette stratégie.

Selon Nguyên Van Dinh, vice-président de l'Association vietnamienne des agents immobiliers, le nombre de produits immobiliers de villégiature à travers le pays ne répond actuellement qu'à une petite partie de la demande d'appartements d'hébergement pour les touristes internationaux. Par conséquent, l'investissement dans l'immobilier de villégiature a un grand potentiel de développement et de bons bénéfices sont à attendre une fois l'épidémie maîtrisée.

Plus qu'un simple investissement immobilier

Les shophouses de NovaWorld Phan Thiêt.

La tendance à investir dans des projets de villégiature (shophouse sur la mer, villas sur la plage et condotels) ou plus récemment dans les appartements de luxe Branded Residence est collectivement connue sous le nom de résidence secondaire.

Savills Hotels estime que ces trois prochaines années, plus de 30.000 produits seront mis en service, portant la proportion de produits de résidence secondaire à 28,8 % de l'offre totale d'hébergement sur les principaux marchés touristiques.

Il existe deux groupes principaux de résidence secondaire : les produits Lifestyle et les produits d'investissement. Au cours de la période de développement entre 2015 et 2017, plus de 80% des produits ouverts à la vente chaque année se sont engagés à réaliser des bénéfices pour attirer les acheteurs. Cependant, ces trois dernières années, le critère d'engagement au profit a été progressivement remplacé lorsque les acheteurs choisissaient des produits en fonction de nombreux autres critères.

Plus précisément, pour les produits d'investissement, selon Trang Luong, Savills Hotels APAC Consulting Manager, les investisseurs et acheteurs ne sont pas simplement des investissements immobiliers mais participent à l'industrie du tourisme.

Il s'agit d'une industrie extrêmement volatile car elle dépend du potentiel touristique local, de la capacité de l'investisseur à attirer des touristes et de l'emplacement du shophouse.

Cependant, l'opérateur n'est généralement impliqué que dans un rôle opérationnel et n'engage pas d'obligations financières envers l'acheteur. Par conséquent,  équilibrer les intérêts des parties  dépend fortement de la capacité de l'investisseur. ''Les acheteurs doivent comprendre les risques de ce modèle non seulement au stade de la vente mais également à celui de l'exploitation'', a prévenu Mme Trang Luong.

Texte et photos : Minh Thu/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le bánh chưng gù, une spécialité des Tày dans le district de Van Bàn

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.