12/04/2022 16:25
Le jeune ingénieur Hô Xuân Vinh est revenu dans sa région natale, la commune de Quynh Van, district de Quynh Luu, province de Nghê An (Centre), pour apporter l’aider à se développer de manière durable. En peu de temps, il a permis à des milliers d’habitants de sortir de la pauvreté.
>>Le miel de palme développé par un jeune ingénieur chimiste de Cân Gio
>>Les jardins-forêts, la passion d’un jeune Vietnamien
>>Un jeune ingénieur passionné de lampes en bambou

Hô Xuân Vinh (centre) s’est vu décerner le prix de science et de technologie destiné aux jeunes scientifiques de l’Union centrale de la jeunesse.
Photo : VNA/CVN

Diplômé de l’École polytechnique de Hanoï, l’ingénieur Hô Xuân Vinh, né en 1987, rêvait de pouvoir retourner dans sa province natale afin d’aider cette dernière à se développer. Il y a quelques années, il s’est décidé, quittant un emploi confortable au salaire élevé.

L’ingénieur trentenaire a inventé une brique produite à partir des poussières provenant des compagnies d’exploitation de pierres du district de Quynh Luu. L’objet est le produit du recyclage et sa fabrication ne dégage aucun gaz toxique dans l’environnement.

Depuis, l’ingénieur ne s’est pas arrêté et est titulaire de onze brevets exclusifs. Il a inventé de nombreuses machines : la machine rotative à briques Terrazzo, la machine à briques à partir d’un sol de colline Leho, la machine de presse à briques à sol de colline, la machine de production d’éco-briques à insertion automatique, bétonnière fraîche, etc. Il a transformé une gamme de presses à briques mécaniques en une presse à briques hydraulique à deux voies, puis une presse à briques au fonctionnement entièrement automatique.

Toutes ces machines permettent ainsi d’éviter le travail très pénible de fabrication des briques à la main.

Après ce premier succès, Hô Xuân Vinh a été choisi pour être le chef du projet intitulé "Créativité pour répondre au changement climatique", financé par la Banque mondiale. Il contribue aussi très fortement au Programme 567 du gouvernement sur le développement des briques crues. Ainsi, Quynh Van est la première et seule commune à ce jour ayant un village produisant des briques non brûlées durables, permettant de créer l’emploi en faveur des milliers de travailleurs de la localité. Ces briques sont présentes dans l’ensemble du pays et exportées vers huit pays et territoires.

Affirmer la valeur
des produits agricoles vietnamiens 


À côté de son travail décisif dans la production de matériaux durables de construction, Hô Xuân Vinh utilise aussi des feuilles et des tiges d’ananas et de banane pour transporter les matières premières pour le secteur industriel du Vietnam telles que l’industrie de la fibre pour la mode, l’emballage et le papier.

Après le pressage, les résidus jetés de banane sont divisés en deux parties (résidus secs et jus). Le jus est fermenté en eau de nutriments riches en potassium, un très bon engrais organique pour les plantes. Et des résidus secs sont destinés à la production des bols et des assiettes jetables. Tout ceci permettant de contribuer à apporter l’efficacité économique et à réduire la pollution de l’environnement, à côté d’ouvrir des opportunités de création d’emploi en faveur des cultivateurs des ananas et des bananes dans l’ensemble du pays.

La machine à filer s’est vue décerner en 2021 le 3e prix du concours d’innovation technique de la province de Nghê An pour sa 16édition.

Ces prochains temps, le jeune ingénieur Hô Xuân Vinh souhaite inventer une technologie de traitement en profondeur de sel pour augmenter la valeur des grains de sel du district de Quynh Luu, contribuant à améliorer la vie des saliniers de la localité, sans oublier affirmer la valeur des produits agricoles vietnamiens sur la scène internationale.

Grâce à ses succès remarquables, Hô Xuân Vinh s’est vue décerner le titre "Membre brillant du Parti" de la province de Nghê An.
Câm Sa/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus impérial cultivé dans la cour d’une maison centenaire à Hanoï