04/12/2020 15:29
Belle revanche en vue : la France, championne du monde, retrouvera la Belgique en demi-finale de la Ligue des nations lors d'un mini-tournoi organisé en octobre 2021 en Italie, alors que la sélection italienne et l'Espagne s'affronteront dans l'autre demie, selon le tirage réalisé jeudi 3 décembre.
>>Ligue des Nations : la Belgique en ballottage favorable pour le "Final 4"
>>Ligue des nations : la France première qualifiée, l'Espagne contrariée

Le milieu de terrain belge Kevin De Bruyne (droite) aux prises avec l'attaquant français Antoine Griezmann, lors de la demi-finale de la Coupe du monde, le 10 juillet 2018 à Saint-Petersbourg.
Photo : AFP/VNA/CVN

Qualifiées au terme de la phase de poules de Ligue des nations, la France, la Belgique, l'Italie et l'Espagne se départageront du 6 au 10 octobre 2021 à Milan et Turin, avec demi-finales, petite finale et finale pour déterminer le successeur du Portugal, premier lauréat de ce trophée en 2019.

En vertu de ce court tirage au sort mené à bien au siège de l'UEFA à Nyon, en Suisse, les Bleus retrouveront les Belges, qu'ils avaient éliminés en demi-finale du Mondial-2018 (1-0), un match resté sur l'estomac des "Diables rouges" qui estimaient avoir proposé davantage de jeu que les Français.

À l'issue de cette demi-finale, le portier belge Thibaut Courtois, frustré, avait critiqué la France de Didier Deschamps, coupable à ses yeux d'avoir "joué à rien, joué à défendre avec onze joueurs".

Programmé trois mois après l'Euro prévu à l'été 2021 (11 juin-11 juillet), ce Belgique - France devrait opposer les mêmes têtes d'affiches qu'à Saint-Pétersbourg : Romelu Lukaku, Kevin De Bruyne et Eden Hazard côté belge, Hugo Lloris, Kylian Mbappé et Antoine Griezmann côté français.

Sélections rajeunies 

Dans l'autre demi-finale, ce sont deux sélections rajeunies qui s'affronteront.

Les Italiens tenteront d'être sacrés à domicile, en commençant leur tournoi face à l'Espagne de Luis Enrique, une sélection qui a été un de leurs adversaires les plus coriaces ces dernières années.

Roberto Mancini le sait bien : s'il est devenu sélectionneur de l'Italie, c'est pour reconstruire l'équipe après l'humiliation de 2017, quand les Azzurri ont échoué à se qualifier pour le Mondial-2018, une première depuis 1958. Et cet échec porte la marque de la "Roja", qui avait surclassé en qualifications la Nazionale, ensuite battue en barrages par la Suède.

Auparavant, l'Italie avait éliminé l'Espagne en huitièmes de finale de l'Euro-2016 au stade de France (2-0).

Aucun des quatre demi-finalistes n'a disputé l'édition précédente du "Final 4" et les Portugais ont été éliminés le mois dernier en phase de groupe par la France.

Une dotation financière, qui s'élevait en 2019 entre 6 et 2,5 millions d'euros selon le classement final, est en jeu dans cette compétition lancée en 2018 par l'UEFA pour multiplier les matches à enjeu entre deux grands tournois.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La Russie lève les restrictions de voyage pour le Vietnam, la Finlande, le Qatar et l’Inde Le Premier ministre russe Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine a signé le 25 janvier un décret selon lequel la Russie lève les restrictions à l’entrée sur son sol pour les citoyens de la Finlande, du Vietnam, de l’Inde et du Qatar à partir du 27 janvier.