03/08/2017 15:25
L'OGC Nice a arraché le nul à Amsterdam sur le terrain de l'Ajax (2-2), mercredi 2 août, pour valider son billet pour le tour de barrages de la Ligue des champions après son nul de l'aller (1-1).
>>Ligue des champions : retour architriomphal du Real à Madrid

La joie des Niçois après leur qualification pour les barrages de la C1 sur le terrain de l'Ajax, le 2 août  à Amsterdam. Photo : AFP/VNA/CVN

Des buts d'Arnaud Souquet (3e) et Vincent Marcel (79e) ont permis aux Aiglons de se qualifier à la faveur de la règle des buts marqués à l'extérieur.

Archi-dominés par les Néerlandais, les Niçois ont dû batailler jusqu'au bout et sont désormais assurés de jouer l'Europe quoi qu'il arrive par la suite.

Dans les autres rencontres de la soirée, l'ancien joueur de Monaco et de Metz Emmanuel Adebayor a permis, avec un but et une passe décisive, aux Turcs de Istanbul Basaksehir de s'imposer 2-0 à domicile et d'éliminer le Club Bruges (5-3 sur l'ensemble des deux matches).

D'autres anciens joueurs du championnat de France se sont également illustrés: l'ancien Parisien Guillaume Hoarau, buteur sur penalty, et l'éphèmère défenseur de Sochaux Carlao ont ouvert la marque pour les Young Boys et l'APOEL Nicosie, tombeurs du Dynamo Kiev (1-3, 2-0) et du FC Viitorul (1-0, 0-4) respectivement.

Le Celtic de Moussa Dembélé, absent en raison d'une blessure à la cuisse, a lui dû attendre les vingt dernières minutes et un but de James Forrest pour se qualifier pour le prochain tour en disposant de Rosenborg (0-0, 0-1).

Le tirage au sort des barrages aura lieu le 4 août, les matches aller les 15 et 16, les matches retour les 22 et 23.

AFP/VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.