07/06/2018 15:08
Longtemps piste d'élection du demi-fond, le Bislett d'Oslo, 5e étape jeudi 7 juin de la Ligue de diamant d'athlétisme, va vibrer au rythme du 400 m haies avec le duel annoncé entre le champion du monde norvégien Karsten Warholm et le nouveau phénomène qatari Abderrahman Samba.
>>Athlétisme: De Grasse 4e du 100 m pour son retour après neuf mois d'absence
>>Athlétisme : Lemaitre à la recherche du temps perdu

Le Qatari Abderrahman Samba vient de remporter le 400 m haies de la réunion de Doha, comptant pour la Ligue de diamant, le 5 mai.
Photo: AFP/VNA/CVN

Warholm était entré dans une nouvelle dimension il y un an à Oslo en s'imposant en 48 sec 25/100e, prémices de sa médaille d'or deux mois plus tard aux Mondiaux de Londres.

Samba et Warholm, 22 ans l'un et l'autre, font souffler un vent de renouveau sur les haies basses, en compagnie de Kyron McMaster, leur cadet d'un an, lauréat des Jeux du Commonwealth en avril sous le maillot des Iles Vierges britanniques. Et c'est Samba, Mauritanien de naissance, qui imprime la cadence depuis le début de la saison.

Auteur le 4 mai à Doha d'un probant 47 sec 57/100e, chrono réalisé en cavalier seul devant son public, le jeune homme aux longs compas a confirmé le 31 mai à Rome. Confronté au champion du monde, qui effectuait sa rentrée, le Qatari (depuis 2016) a encore retranché 9/100 à sa meilleure performance mondiale (MPM), devançant le Norvégien (47.82). Record d'Asie et de la Ligue de diamant pour le vainqueur, et première fois sous les 48 secondes pour le Viking.

Depuis dix ans aucun athlète n'avait couru aussi vite sur la distance. "Nous redonnons au 400 m haies tout l'intérêt qu'il mérite. Et on peut aller encore plus vite", avait souligné Samba, tout à sa joie de sa victoire romaine.

Dans le sillage de ce duo, le Français Mamadou Kasse Hann aura l'occasion de décrocher le niveau de performance requis (49.30) pour les Championnats d'Europe de Berlin (7-12 août).

Le Qatar, qui organisera les Championnats du monde en 2019, a une autre flèche à son arc, le sauteur en hauteur Mutaz Essa Barshim, champion du monde 2017 et double médaillé aux Jeux (2012/2016). Le Qatari aura face à lui le jeune Russe Danil Lysenko, champion du monde en salle.

Duels 

Le meeting devrait également être marqué par d'autres duels, dont celui du poids opposant l'Américain Ryan Crouser, or olympique à Rio, et le Néo-Zélandais Tomas Walsh, le champion du monde 2017, rodés désormais à des jets à plus de 22 mètres.

Le 400 m dames aura un goût de revanche des Mondiaux de Londres, où l'Américaine Phyllis Francis avait devancé pour l'or la jeune Bahreïnie Salwa Eid Naser.

La Française Floria Gueï vient de remporter la finale du 400 m des Championnats d'Europe en salle, le 4 mars 2017 à Belgrade.
Photo: AFP/VNA/CVN

La Lyonnaise Floria Gueï va tenter de profiter de cette concurrence relevée pour décrocher son billet pour Berlin, les minima étant fixés sur le tour de piste à 51 sec 85/100e. Et gagner le centième de seconde (51.86) qui lui a manqué dimanche 3 juin à Hengelo, aux Pays-Bas.

La Colombienne Caterina Ibarguen, reine du triple saut depuis plusieurs saisons, recevra la réplique de l'Américaine Tori Franklin, nouvelle venue sur la scène internationale.

Ayant longtemps résonné de records du monde, le Bislett sonne un peu creux cette année en demi-fond. Le 10.000 m, rarement couru en meeting, sera ainsi un galop d'essai pour les Européens en vue des championnats continentaux. Dont le Norvégien Sondre Nordstad Moen, détenteur du record d'Europe du marathon.

On sera bien sûr loin du chrono de l'Éthiopien Hailé Gebreselassie qui, en 1997, avait amélioré le record du monde sur la piste magique en 26 min 31 sec 32. Le public suivra aussi les progrès sur 1.500 m du prodige Jakob Ingebrigtsen, 17 ans, le dernier et le plus doué d'une fratrie de trois athlètes de haut-niveau.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.