18/08/2018 18:30
Le Stade de Reims a créé la première grosse surprise de la saison en battant l'Olympique Lyonnais 1-0, vendredi 17 août, en ouverture de la deuxième journée de Ligue 1.
>>Paris SG à la fête contre Caen pour ses retrouvailles avec le Parc
>>Ligue 1: l'OM ouvre le bal face au miraculé toulousain

Les joueurs de Reims vainqueurs de Lyon en ouverture de la 2e journée de L1 le 17 août.
Photo: AFP/VNA/CVN

Comme à Nice la semaine dernière, où ils avaient marqué tôt avant de résister aux assauts azuréens, les joueurs de David Guion ont défendu avec beaucoup de rigueur et d'abnégation, mais ont également su se projeter vers l'avant à la moindre ouverture pour perturber une arrière-garde lyonnaise pas très sereine.

Après deux journées, les Rémois, de retour dans l'élite après deux saisons au purgatoire, totalisent six points et prennent provisoirement la tête du championnat, chose improbable, surtout au vu de leur calendrier...

"C'est une victoire difficile, mais construite. Pour nous qui sommes promus, prendre six points sur six c'est merveilleux, donc, on savoure", s'est félicité le technicien champenois.

À l'inverse, c'est la douche froide pour l'OL, pas habitué à perdre aussi tôt dans la saison et encore moins contre des promus, qu'ils avaient battus 13 fois sur leurs 15 dernières confrontations.

Une semaine après un succès logique mais pas flamboyant face à Amiens (2-0), les joueurs de Bruno Genesio ont monopolisé le ballon mais sans parvenir à beaucoup inquiéter l'impeccable gardien marnais Edouard Mendy.

"On a manqué de vitesse"

La pelouse, qui inquiétait les Rhodaniens avant la rencontre, a finalement plutôt bien tenu le coup, bien mieux que celle du Parc OL le week-end dernier. Ce n'est pas elle, en tout cas, qui aura empêché les Gones de produire du jeu.

"Je suis déçu de la défaite, mais pas du comportement. On a manqué de vitesse et de verticalité pour surprendre cette équipe qui était bien en place. On n'a pas su trouver la solution", a regretté l'entraîneur de l'OL.

Le coup d'envoi de la rencontre avait été donné par l'athlète rémois Mahiedine Mekhissi, sacré champion d'Europe du 3.000 m steeple pour la quatrième fois la semaine dernière. De plus, le Stade de Reims arborait sur le devant de son maillot le message #MonsieurMahiedine après avoir répondu positivement à une initiative d'un internaute sur Twitter.

L'attaquant de Reims, Pablo Chavarria, buteur lors de la victoire 1-0 face à Lyon au Stade Auguste Delaune le 17 août.
Photo: AFP/VNA/CVN

Malgré la possession de balle et la domination lyonnaise, les premières occasions étaient rémoises: une première frappe timide de Chavarria était captée sans problème par Gorgelin (4e), qui était ensuite tout heureux de voir un tir puissant de Rémi Oudin flirter avec sa lucarne (11e). L'attaquant champenois tentait encore sa chance, mais sans tromper la vigilance du portier de l'OL (25e).

Chavarria décisif 

Il fallait attendre la 18e minute pour voir la première frappe rhodanienne, une reprise de volée de Léo Dubois qui passait nettement à côté du but de Mendy. Le promu, qui touchait très peu de ballons, en faisait toutefois bon usage et parvenait à ouvrir le score grâce à Chavarria, qui se montrait décisif en reprenant d'une tête piquée un centre de Ghislain Konan (1-0, 32e).

Après la pause, Lyon poursuivait sa domination stérile face à des Rémois exemplaires de courage et qui jouaient tous les coups à fond, à l'image de ce ballon en profondeur d'Oudin pour Chavarria intercepté in extremis par Jérémy Morel (55e) ou de cette frappe de Nolan Mbemba de peu au-dessus (70e).

Le promu se permettait même le luxe de gâcher deux balle de K-O par Doumbia (80e) et Suk (88e)...

L'OL n'aura finalement poussé que quelques minutes à l'heure de jeu, mais pas assez pour inverser la tendance. Ainsi, sur un coup franc de Memphis Depay, Marcelo, le capitaine lyonnais, manquait complètement sa reprise de la tête (62e). Dans la foulée, une frappe de Bertrand Traoré était contrée in extremis (63e), avant qu'un nouveau coup franc de Depay, qui prenait le chemin de la lucarne soit capté par le portier champenois (64e).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.