01/09/2018 18:39
Nice a remporté son premier succès de la saison sur le terrain d'une équipe de Lyon de nouveau décevante (1-0), vendredi 31 août en match avancé de la 4e journée de Ligue 1 grâce à un but inscrit par Allan Saint-Maximin qui permet aux Aiglons de stopper l'hémorragie.
>>Ligue des champions: le Paris SG, Lyon et Monaco vont savoir
>>Ligue 1: Marseille au ralenti, Bordeaux s'impose sans Henry

Le milieu de terrain de Nice, Allan Saint-Maximin, buteur lors de la victoire 1-0 à Lyon en 4e journée de L1, le 31 août.
Photo: AFP/VNA/CVN

Samedi 1er septembre, le Gym s'était incliné sur son terrain devant Dijon (4-0) après avoir déjà perdu à domicile en ouverture du championnat devant le promu, Reims (1-0).

Cette victoire permet également à l'entraîneur Patrick Vieira de chasser quelques doutes qui commençaient à apparaître.

Du coup, les Niçois, qui retrouvaient pour l'occasion leur attaquant vedette, Mario Balotelli, grimpent au 14e rang (4 points) alors que l'OL reste provisoirement 5e (6 points).

Saint-Maximin a donné l'avantage à son équipe d'un tir puissant détourné malencontreusement par le défenseur brésilien Marcelo à la suite d'un corner bêtement concédé par Rafael (51).

Peu avant, l'attaquant azuréen avait tiré sur la barre après avoir débordé Marcelo (47).

Globalement, Nice, solide défensivement avec notamment Walter Benitez, impeccable dans les buts à la place de Yoan Cardinale, a fait preuve d'un plus grand réalisme que son adversaire, inefficace malgré une bonne animation offensive (29 frappes).

"Il y a des jours comme ça, des jours sans. Le gardien de Nice a fait un grand match. On a tout donné, il ne faut pas se focaliser que sur le résultat et garder cet état d'esprit", a déploré le Burkinabè Bertrand Traoré après la rencontre.

Car les Lyonnais, qui concèdent déjà leur seconde défaite alors qu'ils ont reçu trois fois sur les quatre premières journées, ont une nouvelle fois manqué de justesse dans la zone de décision alors qu'ils ont dominé la partie.

Le 24 août contre Strasbourg (2-0), ils avaient certes gagné mais leur performance n'avait pas levé les doutes sur cette équipe supposée être plus forte que la saison dernière.

Les jeunes ont une expérience d'une année supplémentaire au plus haut niveau et le peu de changements opérés à l'intersaison, avec seulement l'attaquant Martin Terrier et le défenseur Jason Denayer comme recrues sur le terrain, devrait générer plus d'automatismes.

Fekir titulaire, Dembélé transféré

L'attaquant français du Celtic, Moussa Dembélé, lors du match face au Zenit Saint Petersbourg en Europa League à Glasgow, le 15 février.
Photo: AFP/VNA/CVN

"Nous avons fait preuve de caractère et de personnalité. Nous étions tous très déçus après la défaite contre Dijon à domicile. Nous avons fait notre auto-critique. Nous sommes contents du résultat mais il reste beaucoup à régler", a assuré Dante, le défenseur du Gym.

Le retour de Nabil Fekir comme titulaire n'a, par ailleurs, pas eu d'effet déstabilisant en attaque même s'il a tiré sur le poteau (57) et poussé le gardien Walter Benitez à la parade sur trois bons tirs (55, 72, 89).En première période, l'Olympique lyonnais n'avait été dangereux qu'avec un tir de Lucas Tousart de peu à côté (14) et sur une tentative de Memphis Depay arrêtée par Benitez (22).

Tanguy Ndombélé manquait aussi le cadre de justesse en seconde période (49) et aurait pu marquer sur une reprise de la tête à bout portant repoussée par Benitez suivi d'un nouveau tir de Fekir également stoppé par le gardien argentin (86).

Mais, pour Lyon, le match s'est également joué en coulisses avec l'officialisation du recrutement de l'attaquant du Celtic de Glasgow, Moussa Dembélé.

L'avant-centre de 22 ans, international espoir, s'est engagé contre 22 millions d'euros pour 5 ans.

Il est censé compenser le départ au Real Madrid de l'avant-centre hispano-dominicain Mariano Diaz (21 buts la saison dernière), qui aurait pu être utile à Lyon face à Nice.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.