11/01/2020 17:04
L'Olympique de Marseille, solide dauphin du Paris SG, a pris de l'élan vendredi 10 janvier pour sa seconde partie de saison, en battant sur le fil (1-0) le surprenant 3e, Rennes, en ouverture de la 20e journée du championnat de Ligue 1.
>>Coupe de la Ligue : Reims écarte Strasbourg et rejoint le dernier carré
>>Coupe de France : Nantes - Lyon, grosse affiche des 16es de finale
>>Coupe de France : Cavani et les remplaçants lancent le Paris SG

Le Marseillais Kevin Strootman (2e à gauche) trouve la lucarne sur un ballon relâché par le gardien de Rennes Edouard Mendy, au Roazhon Park, le 10 janvier. Photo : AFP/VNA/CVN

Marseille, qui a engrangé 25 points sur les 27 possibles lors des 9 dernières journées, poursuit sa série de matches sans défaite, et met fin à celle de cinq victoires de Rennes, relégué à 8 points du 2e mais avec un match en retard à jouer mercredi 15 janvier à Nîmes.

"Pour nous, c'est un très bon résultat", s'est félicité l'entraîneur de Marseille, Andre Villas-Boas. "On est dans une position de contrôle, il faut continuer comme ça", a-t-il ajouté en saluant "le courage et l'agressivité" montrée par son équipe cette saison.

Le choc entre les deux équipes en forme du moment a tenu toutes ses promesses en matière de spectacle, avec des duels âpres et une série d'occasions de part et d'autre, devant les près de 30.000 spectateurs - dont plusieurs centaines de Marseillais très bruyants - d'un Roazhon Park comble.

"Ça a été un gros combat, avec beaucoup d'intensité", a commenté l'entraîneur de Rennes, Julien Stéphan, qui a cependant regretté que ses joueurs n'aient pas réussi, comme la semaine dernière face à Amiens en coupe de France, à concrétiser leurs occasions.

Les deux équipes y ont cependant laissé quelques plumes, puisque Marseille comptera trois joueurs suspendus (Sarr, Kamara et Payet) contre Angers dans deux semaines, et Rennes a vu sortir sa pépite Eduardo Camavinga boitillant après deux chocs.

Le match a commencé sur un rythme élevé, mais relativement équilibré. Côté marseillais, une frappe d'Alvaro Gonzales après un corner tiré par Dimitri Payet a rebondi sur le poteau (27e). Côté rennais, c'est une frappe de Benjamin Bourigeaud, servi par une longue transversale de Romain Del Castillo, qui a buté sur un Steve Mandanda, peu sollicité mais efficace pour son retour après sa blessure de la mi-décembre (42e).

Mais même si les Marseillais se montraient plus constructifs, tandis que les Bretons recourraient rapidement à de longues passes en avant que Mbaye Niang n'arrivait pas à exploiter, c'est sur un score nul que les deux équipes sont rentrées aux vestiaires, dans une ambiance tendue.

Dès retour des vestiaires, Benedetto, seul dans la surface, manquait sa tête (45e).
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Le Grand Prix de F1 pour aider le développement du tourisme sportif au Vietnam L'administration nationale du tourisme du Vietnam (ANTV) et le Vietnam Grand Prix Corporation (VGPC) ont signé le 21 février un accord de coopération sur la promotion du tourisme du pays en association avec le Grand Prix de Formule One (F1).