17/12/2018 11:09
Lyon, sur un nuage depuis sa qualification en 8es de finale de la Ligue des champions mercredi 12 décembre, a enfoncé Monaco (3-0) dans sa crise sportive dimanche 16 décembre, tandis que Lille, vainqueur à Nîmes (3-2) en infériorité numérique, a conforté sa place de dauphin du Paris SG en Ligue 1.
>>Ligue 1: Nantes-Montpellier et Nice-Saint-Étienne reportés
>>Ligue 1: le préfet demande le report du match Nantes - Montpellier prévu samedi 15 décembre

Les Lyonnais Nabil Fekir et Houssem Aouar ont tous les deux marqué dans le large succès de l'OL sur Monaco au Parc OL, le 16 décembre.
Photo: AFP/VNA/CVN

La 18e journée a été amputée de six rencontres, tout comme ce fut le cas pour la 17e journée la semaine précédente, en raison du contexte sécuritaire français, entre manifestations sociales des "gilets jaunes" et contexte post-attentat, après l'attaque mardi soir 11 décembre sur le Marché de Noël de Strasbourg qui a fait cinq morts et 11 blessés.

Lyon, semaine parfaite

Une qualification en huitièmes de la Ligue des champions attendue depuis sept ans mercredi 12 décembre, une victoire de prestige contre l'un des ses habituels rivaux Monaco (3-0), et une 3e place provisoire au classement de L1: Lyon a achevé dimanche 16 décembre une semaine parfaite !

Devant son public, l'OL a ouvert le score d'entrée de jeu grâce à Houssem Aouar (6e), à l'affût d'un ballon mal repoussé du gardien monégasque, avant de doubler la mise par Nabil Fekir (34e), toujours aussi rayonnant depuis sa prestation majuscule mercredi 12 décembre à Kiev contre le Shakhtar Donetsk (1-1).

Les Monégasques, très nerveux et complètement dépassés dans le jeu, ont été réduits à dix dès le retour des vestiaires après une semelle dangereuse d'Aleksandr Golovin sur le mollet de Nabil Fekir (47e).

Heureusement pour Monaco que Diego Benaglio a réussi quelques exploits, notamment sur une tête puissante de Jason Denayer (50e) pour éviter une défaite de plus grande ampleur à son équipe... Les hommes de Thierry Henry, 19e avec 13 points, restent relégables. Inquiétant.

Lille, le gros coup

Avec des rivaux condamnés au repos forcé, Lille en a profité pour se détacher au classement. Grâce à leur victoire à Nîmes (3-2), les Nordistes (2e, 34 points) ont pris 5 points d'avance sur Montpellier (3e, 29 pts), qui compte deux journées en retard, tout comme Marseille (6e, 26 pts).

Les Lillois, réduits à dix après l'exclusion de José Fonte (17e), se sont une nouvelle fois appuyés sur leurs hommes forts comme Jonathan Bamba (41e) et Nicolas Pépé (66e), auteurs respectivement de leurs 8e et 12e buts de la saison en L1.

Les Lillois se sont imposés à Nîmes, le 16 décembre au stade des Costières.
Photo: AFP/VNA/CVN

Rafael Leao, en embuscade d'une frappe repoussée de Paul Bernardoni, avait ouvert le score d'entrée de jeu pour Lille (4e), tandis que Rachid Alioui (68e) et Clément Depres (90+2) n'ont pu que réduire le score pour Nîmes, qui reste 10e du classement.

Lille a cependant eu très chaud, manquant même de se faire rattraper sur une ultime reprise de Clément Depres (90+5) qui a frôlé la transversale de Mike Maignan... Une réussite annonciatrice d'une qualification européenne à la fin de saison ?

Saint-Étienne a tout gâché

À Nice, Saint-Etienne (5e, 27 pts) a manqué une belle occasion de remonter au classement. Tout comme les Aiglons...

Après avoir ouvert le score sur un but opportuniste de Loïs Diony (54e), les Verts ont été en supériorité numérique, suite à l'exclusion de Christophe Hérelle pour une grosse faute sur Robert Beric (58e)... pendant à peine cinq minutes ! Le temps de voir aussi Yannis Salibur rejoindre les vestiaires à cause d'un deuxième avertissement (63e).

Nice, porté par un Allan Saint-Maximin très remuant, a réussi à revenir dans la partie grâce à un penalty transformé par Wylan Cyprien (81e). En toute fin de rencontre, Pierre Lees-Melou, parfaitement servi par Youcef Attal, a même manqué le but de la victoire alors que Ruffier était battu (89e). Rageant !

Si l'équipe de Patrick Vieira pourra se targuer d'enchaîner un 7e match sans défaite, elle pourra regretter son manque de tranchant offensif, alors que son buteur Mario Balotelli était forfait pour la rencontre.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La région septentrionale du Centre encourage le tourisme saisonnier Son littoral magnifique est devenu l'un des principaux produits touristiques de la région septentrionale du Centre. Cette région continue d’améliorer la qualité de ses services et de lancer de nouveaux produits touristiques.