04/05/2019 16:41
Marseille a quasiment perdu tout espoir d'accrocher une qualification pour la Ligue Europa en concédant le nul (1-1) à Strasbourg, vendredi 3 mai en ouverture de la 35e journée de Ligue 1.
>>Ligue 1: fin du sprint pour Marseille, début de la vraie crise
>>Ligue 1: Lille ravit la 2e place à Montpellier, Monaco sort du rouge

Le défenseur japonais de Máeille, Hiroki Sakai (2e à gauche), buteur lors du match nul 1-1 à Strasbourg, le 3 mai. Photo: AFP/VNA/CVN

Cinq jours après leur défaite à domicile face à Nantes (2-1), les joueurs de Rudi Garcia ont globalement dominé la rencontre face à l'équipe alsacienne mais ont encore péché dans l'efficacité. En l'absence de Florian Thauvin, blessé, et avec Dimitri Payet sur le banc, les Marseillais ont semblé manquer d'idées.

L'OM avait pourtant ouvert le score par Valère Germain en début de seconde période (48e), mais le RCSA, fidèle à lui-même, s'est accroché et est parvenu à égaliser par Kenny Lala après un penalty repoussé par Steve Mandanda (65e).

Les Phocéens, qui totalisent 55 points, ont encore quatre longueurs de retard sur Saint-Etienne (59), qui se déplace dimanche 5 mai à Monaco.

Avec seulement trois rencontres à disputer, les Marseillais ne sont plus maîtres de leur destin, d'autant que Montpellier (54 points), qui reçoit Amiens dimanche 5 mai, peut s'emparer de la cinquième place en cas de succès.

Avec seulement deux victoires lors de ses six derniers matches, l'OM a calé au plus mauvais moment, dans la dernière ligne droite de la saison.

Strasbourg, qui avait déjà accroché Paris, Lille, Lyon et Saint-Étienne à la Meinau, a encore contrarié une grosse cylindrée du championnat devant son public. Les hommes de Thierry Laurey engrangent un 46e point et reprennent provisoirement la neuvième place de L1 à Nîmes grâce à leur meilleure différence de buts.

Le début de rencontre est équilibré et assez fermé entre deux formations qui ne veulent pas se découvrir. Les joueurs peinent à trouver des espaces et donc à inquiéter les gardiens adverses.

Marseille, qui monopolise le ballon, se procure la seule grosse occasion du premier acte mais manque d'efficacité: Valère Germain décale Luiz Gustavo, qui se présente seul face à Matz Sels mais perd son duel avec le portier alsacien (27e).

En face, le Racing n'arrive pas à trouver ses attaquants et la seule situation dangereuse intervient sur un coup franc que Ludovic Ajorque envoie dans les tribunes de la Meinau (44e).

Dès la reprise, le match s'emballe enfin et les Phocéens sont rapidement récompensés de leurs efforts.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.