10/11/2018 15:19
Lille a perdu ses premiers points de la saison à domicile en concédant le nul (0-0) face à une équipe de Strasbourg ultra-défensive, vendredi 9 novembre en ouverture de la 13e journée de Ligue 1.
>>Ligue 1: Marseille coulé par Montpellier, nouveau dauphin
>>Ligue 1: Paris vise un record européen, l'OM un rebond contre Montpellier

Le joueur du Losc, Xeka, au duel avec celui de Strasbourg, Ibrahima Sissoko, au stade Pierre Mauroy de Villeneuve d'Ascq, le 9 novembre.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le Losc, qui avait gagné ses six précédentes rencontres dans son antre, n'a pas réussi à forcer le verrou du RCSA malgré une nette domination, notamment en première période, et de multiples occasions franches.

Une semaine après leur honorable défaite au Parc des Princes face à l'intouchable leader parisien (2-1), les hommes de Christophe Galtier ont perdu deux nouveaux points et ont confirmé leur légère baisse de forme.

Les Dogues, qui avait perdu à Strasbourg il y a dix jours en Coupe de la Ligue (2-0), ont en effet enchaîné un troisième match consécutif sans victoire.

Les Nordistes ont toutefois récupéré provisoirement leur place de dauphin, avec une longueur d'avance sur Montpellier. Mais ils n'ont pas fait le plein de confiance avant la trêve internationale...

"Il y a de la frustration, car on n'a pas gagné mais j'ai dit à mes joueurs que j'étais content d'eux, car ils ont fait un match d'un très bon niveau", a estimé Galtier.

Sels décisif

Strasbourg, de son côté, est reparti avec ce qu'il était venu chercher, un point et une "clean sheet". Les joueurs de Thierry Laurey, qui n'ont quasiment rien montré offensivement, ont tout de même eu le mérite de bien défendre et restent septièmes après avoir engrangé leur 18e point de la saison.

"On a fait ce qu'on a pu (...) mais on ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre, la crémière et un pourboire! On a fait quelque chose de basique, mais solide", a souligné le technicien strasbourgeois.

La première période a consisté en une attaque-défense entre des Lillois qui monopolisaient le ballon et des Alsaciens qui campaient devant leur surface.

À ce jeu, le Losc s'est procuré plusieurs occasions mais a manqué cruellement d'efficacité, à l'image de son meilleur buteur Nicolas Pépé, qui s'est présenté seul face à Matz Sels, mais a manqué sa frappe (4e), avant de dévisser une autre tentative à l'entrée de la surface (45e).

Le portier strasbourgeois s'est ensuite montré décisif sur une reprise de volée de Jonathan Bamba (11e) ou un tir lointain de Jonathan Ikoné, repoussé difficilement avant que Stefan Mitrovic ne dégage in extremis le ballon devant Adama Soumaoro (29e).

L'entraîneur du Losc, Christophe Galtier, lors du match Lille-Strabourg, au stade Pierre Mauroy de Villeneuve d'Ascq, le 9 novembre.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les Dogues ont montré encore moins de mordant après la pause et ont peiné à inquiéter le gardien alsacien. Et quand ils ont réussi à le faire, ils leur a manqué justesse et efficacité. Ainsi Xeka a buté sur Sels, qui a réalisé un superbe arrêt du bout du pied (73e).

Malgré un sursaut dans le temps additionnel avec deux nouvelles occasions pour Rafael Leao, dont la reprise a été sauvée sur sa ligne par Pablo Martinez (90e+2), et José Fonte, qui a vu sa tête repoussée par Sels (90e+3), Lille a dû se résoudre à partager les points.

Après un début de saison tonitruant, le Losc semble marquer le pas et les trois prochains matches, à Nice, contre Lyon et à Montpellier, en diront plus sur la valeur de l'équipe nordiste.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).