30/10/2017 12:14
Marseille est allé s'imposer 1-0 à Lille, enfonçant un peu plus l'équipe de son ancien entraîneur Marcelo Bielsa (19e), tandis que Lyon a pris la troisième place, dimanche 29 octobre lors de la 11e journée de Ligue 1.
>>Ligue 1 : sans Neymar, Cavani fait le spectacle avec le PSG contre Nice
>>Coupe de la Ligue : Caen et Montpellier premiers qualifiés pour les 8e

Le milieu de l'OM Morgan Sanson (droite) exulte après avoir inscrit l'unique but du match face à Lille au stade Pierre-Mauroy, le 29 octobre.
Photo : AFP/VNA/CVN

La victoire de l'OM, sur un but inscrit en tout début de match par Morgan Sanson sur un coup franc de Florian Thauvin, s'est faite un peu à fronts renversés: Marseille s'est montré bien moins fringant que lors du clasico face au PSG (2-2), et le Losc au contraire a haussé son niveau de jeu par rapport à ses précédentes sorties.

Les Lillois ont d'ailleurs eu globalement l'emprise du match et contraint Steve Mandanda à des arrêts de classe, notamment en première période, mais sans réussir à marquer. "Un match pourri", a d'ailleurs lâché le gardien marseillais sur Canal+.

Mais c'est bien l'OM qui se retrouve 4e, à un point du podium, et le Losc toujours 19e, à quatre longueurs du barragiste, et toujours sans succès depuis celui de la première journée... Bielsa, qui conserve la confiance du propriétaire Gérard Lopez, est-il en sursis ?

Lyon non plus n'a pas fait un grand match, contre Metz (2-0). "Je suis déçu de ce que nous avons proposé après le second but", et "les joueurs, et un peu tout le monde, se sont ennuyés en seconde période", a lucidement lâché l'entraîneur Bruno Genesio.

Mais Lyon a néanmoins décroché une troisième victoire de rang en championnat, grâce à un doublé de son capitaine Nabil Fekir, en début de partie, d'une frappe du gauche dans un angle fermé (6e) puis sur un centre en retrait de Tete (20e). L'avant-centre Mariano a également trouvé le poteau (50e).

Saint-Étienne neutralisé

Le gardien stéphanois Stéphane Ruffier s'apprête à passer le ballon lors du match face à Toulouse, le 29 octobre à Toulouse. Photo : AFP/VNA/CVN


Metz de son côte reste bon dernier, à sept points déjà de la position de barragiste. L'intérimaire José Pinot officiait encore ce dimanche sur le banc mosellan.

Le nouvel entraîneur Frédéric Hantz, nommé samedi et qui sera présenté lundi à la presse, débutera sa rude mission maintien à la tête des Grenats le week-end prochain, à domicile, face à Lille.

"Frédéric Hantz peut accumuler le nombre de points nécessaires, peut-être 35 ou 36 pour être barragiste ou 37 ou 38 pour se sauver. Il faut surtout ne pas être décroché à la trêve comme Lorient la saison dernière qui a joué jusqu'au bout sa place dans l'élite en ayant une quinzaine de points à la trêve. C'est ce nombre de points qu'il faudrait avoir", a avancé son nouveau président, Bernard Serin.

Si l'OL a réussi son coup, son vieux rival stéphanois l'a plutôt manqué, en ne ramenant qu'un petit point de Toulouse (0-0), à l'issue d'un match remporté par les gardiens, Alban Lafont et Stéphane Ruffier.

Lyon abordera donc le derby de dimanche prochain 5 novembre dans le Chaudron avec quatre points d'avance sur les Verts. "J'espère que nous avons gardé les buts pour ce match", a lâché l'entraîneur stéphanois Oscar Garcia.

Saint-Étienne a aussi manqué l'occasion de dépasser Nantes, qui est le grand perdant de ce week-end dans le haut du tableau. Les Canaris de Claudio Ranieri se sont inclinés 1-0 à Dijon samedi soir, et sont donc tombés du podium.

La lutte à distance entre le PSG et Monaco, elle, se poursuit, à quatre points d'écart.

Avec notamment un doublé d'Edinson Cavani, les Parisiens avaient passé 3-0 vendredi 27 octobre à Nice, auteur d'un octobre noir (cinq défaites en cinq matches, L1 et C3 confondues) et tombé à la 17e place.

L'ASM de son côté, pourtant sans Falcao, est allée s'imposer 2-0 à Bordeaux, confirmant une forme de redressement, de bon augure avant d'affronter Besiktas en Turquie mercredi 1er novembre en Ligue des champions. 
 

AFP/VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ressusciter les estampes populaires de Kim Hoàng

Les vestiges de la citadelle de Thanh Chiêm à Quang Nam La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.