29/04/2019 15:48
L'espoir de Ligue des champions de l'Olympique de Marseille s'est éteint avec la nouvelle défaite à domicile, contre Nantes (2-1) dimanche 28 avril pour la 34e journée de Ligue 1, et même la Ligue Europa paraît désormais hors d'atteinte.
>>Ligue 1: Lille ravit la 2e place à Montpellier, Monaco sort du rouge
>>Ligue1: Et si Monaco gagnait enfin un match à domicile?

Le défenseur de Nantes Diego Carlos (centre) buteur lors de la victoire à Marseille 2-1 en 34e journée de L1 le 28 avril. Photo: AFP/VNA/CVN

Accident industriel. "L'OM champion project" va connaître un premier gros échec, après deux ans et demi de montée en puissance. Il a suffi d'une volée de Canaris pour que le rêve, fragile, de C1, s'évapore, sous les yeux du propriétaire Frank McCourt.

Rudi Garcia, sous contrat jusqu'en 2021, pourra-t-il rester sur le banc olympien après ce désastre? Son OM (5e) est relégué à 8 points de Lyon (3e) et même à 5 de Saint-Étienne (4e). Et désormais la 5e place n'est plus qualificative pour la Ligue Europa, après la victoire de Rennes en Coupe de France.

Marseille risque bien de finir les mains vides, et le choc OM-OL tant attendu du 12 mai ne laisse à Marseille que le second rôle du faiseur de roi, entre Saint-Étienne et Lyon, pour la place en C1.

L'OM a perdu 18 matches cette saison, plus un nul avec élimination en Coupe de la Ligue.

La seule bonne nouvelle de la journée est la remontée de l'OM féminine dans l'élite...

Balotelli risque le rouge

Des buts de Samuel Moutoussamy (22) et Andrei Girotto (50) ont entraîné la 12e défaite en L1 de l'OM et offert aux Nantais une quatrième victoire consécutive.

Mario Balotelli a égalisé (26), mais son huitième but olympien n'a pas suffi.

Venu au mercato pour le sprint, "Super Mario" aura rempli sa part statistiquement, mais il a aussi pris des risques démesurés. Son coup au visage de Diego Carlos pouvait valoir carton rouge, mais Johan Hamel n'a sorti que le jaune (41).

À l'image de son avant-centre vedette, l'OM a été trop irrégulier toute cette saison pour réussir l'exploit de remonter sur le podium.

La première période a pourtant entretenu l'espoir. L'OM a encaissé le premier coup, à la suite d'une passe raté de Bouna Sarr. Une première frappe contrée de Kalifa Coulibaly a profité à Samuel Moutoussamy.

Mais la paire Lucas Ocampos-Balotelli a répondu, avec la cinquième passe décisive de l'Argentin pour une tête plongeante de l'Italien.

Dans la défense nantaise, Diego Carlos a d'ailleurs été martyrisé. Il a coûté trois avertissements à l'OM. Le premier, pour Ocampos, semblait immérité, le Brésilien s'est tordu seul la cheville sur l'action, mais un tacle en retard de Dimitri Payet (32) et le vilain geste de Balotelli ont été sanctionnés d'un jaune.

"Démission!"

L'OM a fini fort la première période et aurait pu prendre l'avantage sur une erreur de Maxime Dupé (38), avant que le gardien nantais ne rattrape cette erreur en claquant une belle tête de Valère Germain (44).

Mais ce n'était qu'un feu de paille. À la reprise, Girotto a glacé une nouvelle fois le Vélodrome en reprenant à bout portant une tête déviée, à la suite d'un corner. Steve Mandanda a bloqué le ballon de l'autre côté de la ligne, franchissement certifié par la technologie (50).

La façon mièvre dont Marseille a tenté d'inverser le destin en dit beaucoup sur les insuffisances de cette équipe tout au long de la saison. Seules quelques frappes pas très dangereuses d'Ocampos (54, 63), Germain (59, 65), Dimitri Payet (68) ou Luiz Gustavo (75) ont tourné autour de la cage nantaise.

Le plus gros danger est venu de... Diego Carlos, qui a manqué marquer contre son camp (85).

Dans une fin de match bien triste, Payet est sorti sous les sifflets (78, pour Maxime Lopez), et l'absence de Florian Thauvin, forfait, s'est à peine fait remarquer, tant le champion a baissé de niveau en 2019.

Le match s'est fini sous la bronca, le public chantant: "Direction démission!" et "Garcia démission!"

Avant le match, les supporters de la Vieille Garde demandaient sur une banderole à Luiz Gustavo: "Luiz fica! A torcida te ama" (Luiz, reste, les supporters t'aiment).

Voilà l'enjeu désormais pour l'OM, reconstruire une équipe, avec ou sans Gustavo, mais sans les millions d'euros de la Ligue des champions, et peut-être même sans les euros de la Ligue Europa...

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hidden Gem ou le lieu de rencontre des écologistes

Clôture du Festival des minorités vivant dans les provinces frontalières Vietnam - Laos Le festival culturel, sportif et touristique des ethnies minoritaires vivant dans les provinces frontalières vietnamiennes et laotiennes a pris fin dimanche 19 mai dans le district d’A Luoi, province centrale de Thua Thiên-Huê.