25/04/2019 12:31
Le FC Barcelone va devoir attendre! Une frappe limpide d'Angel Correa a permis à l'Atlético Madrid de doucher Valence (3-2) mercredi 24 avril pour la 34e journée du Championnat d'Espagne, retardant le sacre annoncé du Barça, qui pourrait intervenir samedi 27 avril.
>>Espagne: le Barça tutoie le titre
>>Espagne: la saison du Real s'étire en langueur

L'attaquant argentin de l'Atlético, Angel Correa, buteur contre Valence, le 24 avril à Madrid. Photo: AFP/VNA/CVN

Sous une pluie battante au stade Metropolitano, les Français se sont mis à l'honneur dans une rencontre haletante: enfin à son meilleur niveau, Thomas Lemar a initié l'action du premier but, inscrit par Alvaro Morata (9e), puis il a déposé le ballon sur le crâne d'Antoine Griezmann (50e), auteur de son 15e but de la saison en Liga. Et dans une fin de match indécise, le tir enroulé de l'Argentin Correa a donné la victoire aux Madrilènes (81e).

Entretemps, l'ancien "Colchonero" Kevin Gameiro avait égalisé pour Valence (36e) et provoqué un penalty transformé par Dani Parejo (77e).

Avec ce succès, l'Atlético (2e, 71 pts) revient à neuf longueurs du leader Barcelone (1er, 80 pts) à quatre journées de la fin. Cela contraindra le Barça à battre Levante samedi soir 27 avril au Camp Nou pour s'assurer de décrocher la 26e Liga de son histoire. En vertu d'une différence de buts particulière favorable aux Catalans, une défaite de l'Atleti samedi après-midi 27 avril contre Valladolid suffira aussi.

Côté Valence (5e, 52 pts), c'est un coup d'arrêt dans la course à la quatrième place, la dernière qualificative pour la Ligue des champions, actuellement occupée par Getafe (4e, 54 pts) qui reçoit jeudi 25 avril le Real Madrid (3e, 64 pts).

Les Français brillent 

L'attaquant français de l'Atlético, Antoine Griezmann, contre Valence, le 24 avril à Madrid.
Photo: AFP/VNA/CVN

L'entraîneur de l'Atlético Diego Simeone l'avait annoncé, son équipe lutterait "jusqu'au dernier soupir" pour le titre. Elle n'a pas flanché mercredi 24 avril, malgré l'allant de Valence et malgré un stade Metropolitano clairsemé pour cause d'intempéries.

Surtout, Simeone a été récompensé d'avoir maintenu sa confiance à l'égard de Thomas Lemar. Recrue la plus onéreuse de l'histoire du club l'été dernier (75 millions d'euros), le champion du monde a mis du temps à s'adapter au jeu de l'Atlético, entre blessures et méforme.

Mais après un but providentiel à Eibar le week-end dernier (1-0), il a encore brillé mercredi: d'une diagonale inspirée, il a décalé Juanfran, dont le centre a été expédié au fond par Morata (9e). Puis Lemar a centré au second poteau pour Griezmann, qui a marqué de la tête (50e). Il a ensuite été applaudi à sa sortie du terrain (71e).

"Grizi", de retour après un match de suspension, a lui-même signé une excellente performance, faisant admirer son jeu de tête (78e, 83e). Et son but lui permet de devenir le cinquième meilleur buteur de l'histoire du club (130 buts), devant Fernando Torres (129).

Dans le camp d'en face, un autre Français a brillé: Kevin Gameiro, qui retrouvait le stade Metropolitano, n'a pas fêté son but lorsqu'il a frappé à bout portant après un décalage parfait de Santi Mina (36e). Il a aussi réclamé et obtenu un penalty après recours à l'arbitrage vidéo (VAR) lorsque son tir du gauche a été contré de la main par Saul (75e). Dani Parejo a transformé (77e s.p.).

Dans l'ensemble, la défaite est rageante pour les Valenciens mais ces derniers doivent rapidement se remobiliser avant une fin de saison haletante: demi-finale de Ligue Europa contre Arsenal (2 et 9 mai) et finale de Coupe du Roi le 25 mai contre Barcelone!

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Les maisons d'hôtes à Sa Pa attirent de plus en plus de visiteurs Afin de décharger le trop-plein de visiteurs du bourg de Sa Pa et d’améliorer les moyens de subsistance de la population locale, la province de Lào Cai (Nord) se concentre sur le développement de l’agritourisme.