09/07/2020 18:14
L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, a appelé toutes les parties prenantes en Libye à cesser immédiatement les combats et à reprendre les négociations de paix en matière politique, militaire et économique.
>>Libye : l'ONU demande une enquête sur la découverte de charniers dans l'Ouest
>>Libye : l'ONU proroge l'interdiction des exportations illicites de pétrole
>>Libye : l'ONU note des progrès mais met en garde contre tout acte provocateur

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU. Photo : Huu Thanh/VNA/CVN

S’exprimant lors d’une visioconférence du Conseil de sécurité organisée le 8 juillet, le diplomate vietnamien a réaffirmé l'importance de promouvoir les engagements de la conférence de Berlin sur la Libye, soutenus par le Conseil de sécurité des Nations unies via l’adoption de la Résolution No2510. Il a salué les efforts déployés par l'ONU, la Mission d'appui des Nations unies en Libye (MANUL), des pays voisins et des organisations régionales pour promouvoir la paix en Libye avant de souligner l'importance de respecter l'embargo sur les armes imposé par le Conseil de sécurité des Nations unies en Libye.

L'ambassadeur Dang Dinh Quy a également réaffirmé son soutien aux activités de la MANUL et souligné la nécessité de nommer le nouveau représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Libye pour remplacer  M. Ghassan Salamé, qui a démissionné début mars.

Lors de la visioconférence, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a notamment exprimé son inquiétude devant le conflit en Libye qui est « entré dans une nouvelle phase avec des ingérences étrangères atteignant des niveaux sans précédent ».

Rappelant des engagements de la conférence de Berlin sur la Libye, le secrétaire général a appelé toutes les parties prenantes en Libye à cesser immédiatement les combats, à reprendre les négociations et à garantir un accès humanitaire complet dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Mass a proposé de créer une zone démilitarisée autour de la ville de Syrte en raison de l'absence d'un accord de cessez-le-feu à long terme.

Entre le 1er avril et le 30 juin, la MANUL a recensé au moins 356 victimes civiles, dont 102 morts et 254 blessés. Il s'agit d'une augmentation de 172% par rapport au premier trimestre de 2020. Depuis le début de l'année, l'Organisation mondiale de la santé a recensé au moins 21 attaques contre des installations médicales, des ambulances et du personnel médical.

La pandémie de COVID-19 est une source de préoccupation croissante en Libye. Rien qu'au mois de juin, les cas confirmés ont été multipliés par sept. Cela a porté le total à 1.182 cas confirmés au 8 juillet dont 35 décès.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.