04/05/2019 22:51
>>Les présidents turc et russe discutent de la situation en Syrie et en Libye par téléphone
>>Libye: le bilan des affrontements à Tripoli est monté à 345 morts

Des combats acharnés dans le sud de Tripoli, capitale libyenne, ont forcé plus de 50.000 habitants à quitter leur foyer, a déclaré vendredi 3 mai le porte-parole de l'ONU, Stephane Dujarric. "Nous avons toujours eu des préoccupations quant aux combats acharnés dans le sud de Tripolie", a indiqué ce porte-parole, déplorant les informations évoquant "l'utilisation extensive des frappes aériennes et des tirs de barrage de roquettes". L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a fait état de plus de 50.000 personnes déplacées, dont la plupart cherchent à trouver refuge chez leurs parents ou par piston, tandis que 29 abris publics en service hébergent environ 2.750 habitants, a noté M. Dujarric. Actuellement, environ 32.000 personnes ont pu être couvertes par l'aide humanitaire, a poursuivi M. Dujarric, ajoutant que plus de 3.400 réfugiés et migrants ont été coincés dans des centres d'hébergement qui sont déjà ou presque exposés aux combats. Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salame, poursuit ses efforts en contactant les différentes parties prenantes dans l'optique d'apaiser les tensions, a affirmé le porte-parole. Mercredi 1er mai, M. Salame a rencontré Fayez al-Sarraj, chef du gouvernement d'union nationale (GNA), ainsi que des représentants locaux, exprimant le soutien total de l'ONU pour aider les civils touchés par la violence. Depuis début avril, l'Armée nationale libyenne (ANL) basée dans l'est du Libye sous la houlette du maréchal Haftar mène une campagne pour conquérir la capitale libyenne, Tripoli, où siège le GNA, reconnu par la communauté internationale.
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Universités francophones d'Asie-Pacifique au rendez-vous à Hô Chi Minh-Ville

Bac Giang: un champ de fleurs de tournesols pour les fans de photos Situé dans le quartier de Da Mai, ville de Bac Giang, à 55 km de Hanoï, le champ de fleurs de tournesols attire des visiteurs venant des quatre coins du pays.