26/10/2018 10:43
Trois avions affrétés par l'UNICEF sont arrivés à Tripoli, en Libye, contenant 4,7 millions de doses de vaccins contre la rougeole, la rubéole et la polio, ainsi que 2,75 millions de doses de supplément de vitamine A et des seringues.
>>La vaccination contre la grippe insuffisante, même chez les soignants
>>Rougeole: moins de nouveaux cas, mais la prudence reste de mise

En Libye, l’UNICEF, en coordination avec l’OMS, vise à vacciner 2,75 millions d’enfants exposés au risque de maladies. Photo: ONU/CVN

Les fournitures seront indispensables à la campagne nationale de vaccination menée en Libye en coordination avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) fin novembre, qui vise à protéger quelque 2,75 millions d'enfants exposés au risque de maladies pouvant être prévenues par la vaccination, a précisé le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) dans un communiqué.

Le conflit prolongé qui sévit actuellement en Libye a endommagé les infrastructures de santé, perturbé les services de santé publique et l'accès aux soins de santé de base.

Les investissements limités dans le système de santé ont gravement affecté la vaccination des enfants. Les services de vaccination de routine en Libye ne sont pas suffisants dans un contexte où beaucoup de migrants utilisant le territoire libyen comme point de transit n'ont pas été vaccinés dans leur pays d'origine ou ont manqué la dose requise en Libye.

Un certain nombre de garçons et de filles, en particulier parmi les communautés de migrants et les personnes vivant dans les zones du pays difficiles à atteindre et touchées par le conflit, n'ont pas été vaccinés.

"Les maladies mortelles telles que la rougeole ne font pas de discrimination. Elles peuvent frapper n'importe quel enfant vulnérable, n'importe où. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités libyennes pour veiller à ce que les vaccins qui sauvent la vie soient disponibles dans tout le pays, y compris dans les zones difficiles à atteindre. La vaccination est un droit pour chaque enfant", a déclaré Abdel-Rahman Ghandour, représentant spécial de l'UNICEF en Libye.

"La récente épidémie de rougeole et le risque actuel d'importation du virus de la poliomyélite rendent très important le renforcement de l'immunité des enfants contre ces maladies. L'OMS et l'UNICEF unissent leurs efforts pour mener une campagne nationale contre la rougeole et la poliomyélite, qui constitue l'approche la plus stratégique pour prévenir les épidémies majeures et cibler les enfants migrants", a dit le Dr Syed Jaffar Hussein, représentant de l'OMS et chef de mission en Libye. 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le homestay à Bac Hà, un potentiel à révéler

Tourisme : le Vietnam dans les starting-blocks pour la reprise La résurgence de l’épidémie de COVID-19 étant sous contrôle, la plupart des sites touristiques ont rouvert, de nombreuses liaisons aériennes ont été rétablies, et les voyagistes ont lancé des programmes promotionnels. Le marché du tourisme reprend progressivement des couleurs.