18/02/2019 23:35
La Thaïlande cherche le soutien de l'Inde pour aider à régler les pourparlers et à conclure l’Accord de partenariat économique intégral régional (RCEP) d'ici la fin de cette année.

>>La Thaïlande et l’Inde dynamisent leurs relations
 

La ministre thaïlandaise par intérim du Commerce, Chutima Bunyapraphasara, discutera du soutien indien pour la conclusion du RCEP.
Photo: Bangkok Post/CVN


Chutima Bunyapraphasara, ministre thaïlandaise par intérim du Commerce, a déclaré que lors du 4e Sommet et Exposition Inde - ASEAN, prévu à New Delhi les 22 et 23 février, elle rencontrera le ministre indonésien du Commerce, Enggartiasto Lukita; le secrétaire général de l'ASEAN, Paduka Lim Jock Hoi; et le ministre indien du Commerce et de l'Industrie, Suresh Prabhu; pour discuter du soutien indien à la conclusion du RCEP cette année.

Ces discussions porteront également sur les problèmes en suspens, notamment le paquet relatif à l'accès aux marchés pour l'échange de biens et de services.

Les autres questions à l'ordre du jour sont les obstacles commerciaux, la réglementation d'origine, le commerce électronique et la concurrence dans le commerce de biens intellectuels.

"La Thaïlande est prête à accueillir la réunion sur les problèmes en suspens afin que les négociations du RCEP puissent être conclues dans le courant de cette année", a déclaré Mme Chutima.

Le RCEP a été lancé en novembre 2012 dans le but d'instaurer une coopération économique plus étroite entre les 10 pays membres de l'ASEAN et l'Australie, la Chine, l'Inde, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la République de Corée, en mettant l'accent sur le commerce de biens, de services et l'investissement.

Une fois signé, l'accord créera un bloc économique fort de 3,5 milliards d'habitants et d'un volume d'échanges commerciaux de 10,7 milliards de dollars américains, soit près de 30% du commerce mondial.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam