20/03/2020 22:01
La pandémie de COVID-19 sévit désormais dans 176 pays et territoires. Bon nombre d’entre eux ont commencé à appliquer des mesures fortes, comme c’est le cas chez nous, au Vietnam. Mais dans notre pays, il y a une véritable tradition d’humanité et de solidarité qui prend tout son sens, en cette période de crise où personne n’est laissé pour compte.
>>Des héros en blouse blanche contre le COVID-19
>>COVID-19 : les blouses au centre de l’épidémie

Le Chinois Li Zichao, 28 ans (chemise jaune), l'un des deux premiers patients infectés par le nouveau coronavirus au Vietnam, a été guéri.
Photo : VNA/CVN

Les deux premiers patients du COVID-19 enregistrés au Vietnam sont Chinois. Après être sortis de l’hôpital Cho Rây de Hô Chi Minh-ville, Li Ding et son fils Li Zichao ont écrit une lettre de remerciement aux médecins qui les ont soignés. "Voilà trois jours que nous avons quitté l’hôpital, mais notre cœur semble y rester… Notre vie, nous la devons à votre gentillesse qui restera à jamais gravée dans notre mémoire. Du fond de notre cœur, merci Vietnam !", lit-on dans la lettre.

Wu Jun, consul général de Chine à Hô Chi Minh-ville, s’est rendu à l’hôpital Cho Rây où il a salué le dévouement des médecins, leur exprimant sa profonde gratitude.

Parmi les patients étrangers encore hospitalisés, le cas le plus grave est un Britannique de 69 ans, porteur de plusieurs maladies chroniques. Les médecins et les services compétents vietnamiens font tout leur possible pour le sauver. Toujours en provenance du Royaume-Uni, David et Cath Butler sont venus pour faire du tourisme mais se sont vus confiner à l’hôpital de Dông Da, à Hanoï, après avoir été testés positifs au SARS-CoV-2. "Nous comprenons parfaitement cette réalité. C’est ce qu’il faut faire dans la situation actuelle", a-écrit Cath Butler à une Vietnamienne qui était aussi en quarantaine et qui les a aidés à l’hôpital. Dans sa lettre, le couple britannique a exprimé sa reconnaissance envers le personnel médical de l’hôpital. Ému par l’aide apportée par le Vietnam à ses compatriotes, l’ambassadeur du Royaume-Uni Gareth Ward a réalisé une clip vidéo dans lequel il présente, en vietnamien, ses remerciements sincères aux personnels de santé et au gouvernement vietnamien.

Un peuple responsable vis-à-vis
de la communauté internationale


L’infirmière Nguyên Minh Tâm (droite) enfile sa combinaison de protection chaque jour pour prendre soins des patients.
Photo : Quang Châu/CVN

Pour le Vietnam, le combat contre le COVID-19 est un combat mondial. En partageant avec la Chine voisine ses difficultés et en empêchant la propagation du virus à l’intérieur de son territoire, il participe aux efforts de l’humanité pour repousser la pandémie. Le 28 février, lors d’une rencontre avec le vice-Premier ministre Vu Duc Dam, chef de la Direction nationale de lutte contre le COVID-19, les représentants de l’Organisation mondiale de la santé et du Centre américain de contrôle des maladies ont salué l’efficacité des mesures prises par le Vietnam et souhaité qu’il partage ses expériences avec le monde entier.

Toute la société vietnamienne se mobilise. Un scientifique a créé une solution désinfectante et en a offert des milliers de bouteilles aux habitants. Des individus ont acheté aux agriculteurs des pastèques et des fruits du dragon qu’ils ne pouvaient plus exporter en Chine à cause du coronavirus. Des entrepreneurs, artistes et donateurs ont cotisé pour soulager les difficultés des travailleurs et aider le gouvernement à financer le combat contre le virus. Les Vietnamiens font preuve d’un remarquable sens des responsabilités envers la communauté. Cette période de pandémie ne fait que mettre en lumière un Vietnam de solidarité, de sûreté et d’humanité.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Une Le district montagneux de Huong Hoa, province de Quang Tri, au Centre, s’attèle à un projet de taille : devenir une terre de floriculture et attirer les touristes. Créer une "mini Dà Lat" en somme, un surnom dont on l’affuble déjà !