24/12/2020 16:08
Le 23 décembre, le Département du maintien de la paix (ministère de la Défense du Vietnam) s’est coordonné avec l'hôpital militaire 175 pour ouvrir l'entraînement de pratique générale pour le contingent de l’hôpital de campagne n°3 participant aux opérations de maintien de la paix des Nations unies.
>>COVID-19 : dissolution de l'hôpital de campagne de Hoà Vang à Dà Nang
>>Un hôpital de campagne installé au centre sportif de Tiên Son
>>L'hôpital de campagne de Hoà Vang à Dà Nang prêt à traiter les patients

Les officiers de l’hôpital de campagne n°3 planchent sur un cas d’urgence.

Cet entraînement  est considéré comme une étape préparatoire importante dans tous les aspects - capacité opérationnelle, commandement, gestion,  santé -   avant le départ pour  la République du Soudan du Sud.

Cet événement a été honoré par la présence du général de corps d’armée Nguyên Chi Vinh, vice-ministre de la Défense nationale, ainsi que des représentants internationaux, dont ceux des Nations unies (ONU) au Vietnam, de l’Union européenne, des attachés de défense de certains pays de l'ASEAN et pays partenaires pour le maintien de la paix comme le Royaume-Uni, l'Inde, les États-Unis, l'Australie, la France ou la Chine.

Le général de brigade Nguyên Hông Son, directeur de l'hôpital militaire 175, a déclaré que c'était le dernier exercice avant le départ pour le Soudan du Sud.  "C'est une double victoire pour l'hôpital : à la fois lutter contre l'épidémie de COVID-19 et achever le programme de formation dans des conditions d'isolement strictes exigées par l'ONU", a déclaré M. Son. 

Le général de brigade Hoàng Kim Phung, chef du Département du maintien de la paix, a affirmé que c’est en octobre 2018 que le Vietnam a commencé à participer à une mission internationale de maintien de la paix.

Depuis, le Vietnam a eu deux hôpitaux de campagne, avec 126 agents envoyés au Soudan du Sud pour offrir des services médicaux, des soins et des traitements médicaux à des milliers de personnes. À l'issue de cet entraînement, il est prévu que 63 officiers de l'hôpital de campagne de niveau 2 (N°3) partiront au premier trimestre 2021.

"Les officiers sont formés depuis longtemps. Dans cet entraînement, un module particulier  vise spécifiquement la prévention de l'épidémie de COVID-19. Tous les préparatifs sont prêts, cette force est pleinement capable de remplacer celle l’hôpital de campagne n°2", a affirmé Hoàng Kim Phung.

Le représentant de l'ONU a hautement apprécié le rôle du Vietnam, en particulier l'hôpital de campagne n°3, en raison de ses contributions importantes.
L'hôpital de campagne de niveau 2 (N°2) est un exemple typique de conformité avec les normes de sécurité médicale. Cela est démontré dans le récent test de contrôle de l'épidémie de COVID-19 de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

On espère que les autres hôpitaux continueront de se conformer aux principes fixés  pour obtenir aussi d’excellents résultats, contribuant à affirmer la position et le prestige de l'armée populaire vietnamienne aux yeux des amis internationaux.

Texte et photo : Quang Châu/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.