23/09/2021 18:28
Nguyên Tri Thuc, directeur de l'hôpital Cho Rây et gestionnaire de l'Hôpital de réanimation pour le traitement des patients graves du COVID-19, a remis, le 21 septembre aux Comités populaires des 11e et 5e arrondissements de Hô Chi Minh-Ville, des bourses d'études à huit élèves malheureux dont les parents sont décédés des suites du coronavirus.
>>Hô Chi Minh-Ville : don de 2 milliards de dôngs pour la lutte contre le COVID-19
>>L’hôpital Cho Ray Phnom Penh conjugue ses efforts avec le Cambodge pour lutter contre le coronavirus

Cérémonie de remise des bourses d’études aux élèves devenus orphelins à cause de la pandémie.

L'hôpital Cho Rây de Hô Chi Minh-Ville versera périodiquement 3 millions de dôngs par mois aux élèves du lycée et 2 millions à ceux du primaire et du collège.

En plus des bourses leur permettant de poursuivre leurs études jusqu'à ce qu'ils obtiennent leur diplôme universitaire, les élèves concernés et leurs familles recevront également des soins de santé annuels dans cet établissement hospitalier.

Le directeur de l'hôpital Cho Rây et gestionnaire de l'Hôpital de réanimation COVID-19, Nguyên Tri Thuc (chemise blanche), encourage un jeune orphelin.

En particulier, le conseil d'administration de l'hôpital Cho Rây créera aussi des conditions leur permettant de trouver des emplois appropriés après l'obtention de leur diplôme universitaire.

Le 17 septembre, l'établissement avait également décerné quatre bourses d’études à des élèves orphelins du 8e arrondissement.

Le Service de l'éducation et de la formation de Hô Chi Minh-Ville a recensé environ 1.517 élèves devenus orphelins à cause du COVID-19, qui auront besoin eux aussi d’un soutien tant éducatif que financier.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tourisme de santé : un potentiel inexploité au Vietnam L'épidémie qui fait rage et la pollution croissante de l'environnement sont la raison pour laquelle le tourisme de santé est devenu une tendance dans le monde. En particulier, la période post-COVID-19 est considérée par les experts bénéfique pour tous les types de services de santé.