13/01/2019 12:00
L’hiver, le climat de Hanoï est propice au lâu ou "hot pot", plat idéal pour se réchauffer après des heures dans les rues balayées par un vent frais.
>>Quand l’hiver nous pousse à sortir "manger du chaud"
>>Les repas du Têt traditionnel des Hanoïens

Le "lâu" est le plat idéal pour se réchauffer au cœur de l’hiver hanoïen.
Photo: Truong Trân/CVN 

Le lâu est un bouillon fumant où mijotent viandes, fruits de mer et légumes. Un plat extrêmement populaire pendant l’hiver, surtout dans les restaurants et brasseries.

Une marmite contenant du bouillon est placée sur un réchaud au milieu de la table. Autour de la marmite, des plats avec du poisson cru, du bœuf cru, du poulet cru, ou d’autres viandes encore, et des légumes crus (feuilles aromatiques, caramboles, oignons, germes de soja, liseron d’eau, etc.). Les convives font bouillir les ingrédients en les plongeant dans la marmite et y ajoutent vermicelles ou nouilles en fonction des goûts de chacun.

On peut agrémenter le lâu avec différentes sauces, aux piments verts, pâte de sésames, saumure de poisson… Chaque restaurant crée son accompagnement et possède sa propre recette de bouillon, autant de secrets culinaires qui constituent l’originalité du plat.

Le plat de l’hiver

Des amis réunis autour d’un "lâu cua dông" (fondue aux crabes).
Photo: Truong Trân/CVN

La fondue avec la marmite et le réchaud sur la table est une pratique apportée par les immigrants chinois fuyant les envahisseurs mandchous au XVIIe siècle. Mais pour s’adapter à la culture gastronomique du Vietnam, les Vietnamiens ont changé la recette.

À Hanoi, le lâu est devenu actuellement un plat de trottoir que tout le monde peut consommer comme repas régulier.

Des panneaux lâu peuvent être vus un peu partout dans la ville: "fondue de fruits de mer", "fondue de poulet", "fondue de poisson", "fondue de champignons", "fondue de grenouilles", etc

La rue Phùng Hung, derrière le marché de Hàng Da, abrite une dizaine de restaurants de lâu proposant toutes sortes de crevettes, d’huîtres, poulet, anguille et légumes, à des prix modestes. Cette rue étroite longue est d’un kilomètre devient le centre d’attraction de la ville quand le froid survient. Autrefois connue comme marché en plein air pour les accessoires électriques elle est aujourd’hui une adresse familière pour les amateurs de cuisine à la carte.

"Presque tous les Hanoïens savent que Phùng Hung est une destination pour les amateurs de fondue. Le soir, en plein d’hiver, cette rue devient animée, envahie par les foules de gourmands qui viennent y profiter de la chaleur des marmites", nous dit Huong Hiên, une Hanoïenne.

"J’aime le +lâu+, mais je ne peux pas le manger en été. Il fait trop chaud. En revanche, dans les soirées froides d’hiver, c’est ma passion. Chaque week-end, j’aime bien manger la fondue chez moi en famille", explique Khánh Ly, grand amateur de lâu

"S’asseoir avec des amis autour d’une marmite fumante, siroter du vin et bavarder. Il n’y a rien de mieux! Nous pouvons mieux nous comprendre", confie Van Tùng.

Des vendeurs de lâu ont récemment vu le jour dans d’autres rues du centre-ville, telles que Gâm Câu, Ma Mây, Truc Bach et Pho Duc Chinh.
 
Diêu Thúy/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Université de Hanoï: succès du projet de démarche-qualité

Les touristes belges de plus en plus intéressés par le Vietnam Le Vietnam a participé au Salon du tourisme de Bruxelles, tenu du 7 au 10 février dernier, avec de nombreuses promotions uniques et attrayantes soutenues par l’ambassade du Vietnam en Belgique et Vietnam Airlines.