06/02/2018 09:11
La moitié de la France a été placée lundi 5 février en vigilance orange pour la neige et le verglas, première vraie incursion de l'hiver après deux mois d'une douceur exceptionnelle.
>>Un gilet de sauvetage pour le zouave de la Seine
>>Douze départements du Centre-Est de la France en vigilance orange

Un couple fait un selfie devant la tour Eiffel, le 5 février à Paris.
Photo : AFP/VNA/CVN

Du Massif central à la Lorraine en passant par les pays de la Loire et l'Île-de-France, 40 départements devraient subir fortement les assauts de la neige et du froid, avec un épisode particulièrement notable mardi 6 février de la Touraine à la Vendée.

La Loire et la Haute-Loire ont en revanche été sorties de l'orange lundi soir 5 février.

"Ce sera une vraie incursion de l'hiver, tardive mais bien réelle, avec la rencontre d'un air froid venu des pays scandinaves et d'une perturbation remontant du Sud", a expliqué le prévisionniste Sébastien Léas, annonçant "le premier épisode neigeux remarquable de la saison".

Cet épisode a affecté dès lundi 5 février le Centre-Est, le Massif central et Rhône-Alpes, un phénomène "non exceptionnel pour ces régions mais suffisamment notable pour rendre les conditions de circulation difficiles", selon Météo France.

Les poids lourds ont été interdits pendant plusieurs heures lundi 5 février sur l'A75 dans le Cantal et en Haute-Loire, en raison des chutes de neige.

Il neigeait sur le sud de la Bourgogne lundi après-midi 5 février, et cela devrait se poursuivre jusqu'en milieu de nuit.

La perturbation devait s'étendre vers le nord, la pluie remplaçant peu à peu les flocons en plaine en Rhône-Alpes.

"La zone la plus affectée" devrait se situer mardi 6 février entre l'Indre-et-Loire, le Maine-et-Loire, la Vendée, indique Sébastien Léas. Entre 7 et 15 cm de chutes de neige, localement jusqu'à 20 cm, sont attendus, ce qui ne veut pas dire que la couche neigeuse au sol atteindra cette épaisseur.

À Paris aussi, la neige, qui a commencé à tomber lundi 5 février mais "pour l'instant pas de manière significative" selon l'organisme de la prévision, devrait continuer. Cinq à dix cm sont prévus mardi 6 février en Ile-de-France, "possiblement un peu plus ponctuellement".

Météo France met en garde contre un risque de "conditions de circulation très difficiles".

Quant au Nord-Est, ce sont les pluies et bruines verglaçantes qui présentent un risque, plus que les cumuls neigeux habituels pour ces régions.

"Gelées généralisées"

Le zouave du Pont de l'Alma à Paris équipé d'un gilet de sauvetage le 4 février pour sensibiliser aux effets du dérèglement climatique. Photo : AFP/VNA/CVN

Les chutes de neige pourront se prolonger mercredi 7 février, notamment sur le centre-ouest, la Nouvelle Aquitaine.

Mais surtout les sols enneigés contribueront à faire chuter les températures, et Météo France s'attend à des "gelées généralisées" dès mercredi 7 février, hors région méditerranéenne. Le thermomètre pourrait ainsi descendre localement à -10°C, notamment sur le Centre Val de Loire, le Berry.

Vingt-deux départements, dont les huit d'Ile-de-France, le Nord et le Rhône, ont ainsi activé lundi 5 février leur "alerte grand froid" pour l'hébergement des sans-abri, a annoncé le ministère de la Cohésion des Territoires.

Ce qui signifie l'ouverture d'un millier de places d'hébergement d'urgence, en plus des 13.000 déjà prévues pour l'hiver : 649 places supplémentaires en Ile-de-France, 110 dans un gymnase de Lyon...

En région parisienne, le préfet a installé une "cellule de crise", et les équipes de maraudes (Samu Social, Ville, associations etc.) seront renforcées.

À Calais, des conteneurs et deux hangars devaient être ouverts aux migrants dès dimanche.

Après un jeudi 8 février plus calme, vendredi 9 février devrait voir l'arrivée d'une nouvelle perturbation, venue cette fois du nord-ouest, touchant tout un pan des Hauts-de-France jusqu'au Limousin en passant par l'Ile-de-France.

Le contraste sera grand avec les dernières semaines.

Le pays a certes connu de fortes chutes de neige, mais sur les seuls reliefs (plus de 6 m dans les Alpes du nord). Pour le reste, c'est plutôt la douceur qui avait dominé, avec le mois de janvier le plus doux depuis plus d'un siècle, et une pluviosité record alimentant des crues dans plusieurs régions.

Lundi 5 février les boucles de la Seine et la Marne aval restaient en vigilance orange inondations, avec des niveaux encore élevés et des débordements sur de nombreux secteurs.

En revanche la Seine à Paris a été sortie de l'alerte orange, indique Vigicrues, pour qui les précipitations des prochains jours n'auront pas d'incidence sur les crues en cours.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Développement du tourisme communautaire au Vietnam Au cours de ces dernières années, le tourisme communautaire s’est bien développé dans plusieurs localités, dont les provinces de Hoà Binh, Lào Cai (Nord), et Quang Nam (Centre).