16/02/2022 09:30
Depuis plus d'une dizaine d'années en fauteuil roulant, "l’ingénieur" en technologies de l’information Hoàng Quang Duy, âgé de 32 ans, est le principal soutien de sa famille. Vivant dans la ville de Dông Hoi, chef-lieu de la province de Quang Binh (Centre), il transmet actuellement son savoir et ses expériences aux jeunes locaux en situation similaire.
>>Retrouver l’espoir en fauteuil roulant

La petite famille de "l’ingénieur" en technologies de l’information Hoàng Quang Duy.
Photo : Bá Cuong/CVN

Après une fièvre aiguë à l'âge de 3 ans, Hoàng Quang Duy souffre d'amyotrophie spinale, une maladie rare. Aujourd'hui, à 32 ans, il n'a toujours pas oublié ce premier traumatisme de sa vie. "Après une seule fièvre, je suis passé du statut de personne ordinaire à celui de +loser+ auprès de mon entourage et de mes amis. Mon corps s'est affaibli de plus en plus. Ainsi, je dépends depuis de mes parents et de mon fauteuil roulant pour toutes mes activités quotidiennes. Il fut un temps où je pensais que ma vie était finie", se souvient-il.

Au début de sa maladie, ce jeune handicapé était encore capable de marcher seul sur de courtes distances. Après, son état s'est aggravé. Un jour, il est tombé et n'a pas pu se relever tout seul. Par la suite, des gestes et mouvements aussi simples que de tenir un simple verre d'eau se sont avérés de plus en plus difficiles, affectant ainsi sérieusement sa santé mentale…

Et puis, avec l'aide de ses parents et amis, Hoàng Quang Duy a fait tous ses efforts pour terminer son programme d'études secondaires tout en pensant que l’accès à l'université ne lui était pas réservé.

L'ordinateur est la seule chose qui rend Duy heureux et lui permet, le temps d’un moment, d’oublier sa maladie. Il a commencé à y tout apprendre, du montage photo au montage vidéo en passant par l'apprentissage des langages de programmation et de l’informatique. Sa vie prend ainsi un tournant pour le mieux.

Passionné par les langages de programmation, Hoàng Quang Duy a passé près d'un an à les étudier afin de maîtriser les connaissances informatiques de base. À l'âge de 19 ans, le jeune démarre sa start-up par la création d’un site de vente en ligne qui, bien que ne procurant pas de revenus stables, est devenu une rampe de lancement spirituelle pour ses futurs emplois.

Opportunités de vie

En 2013, Duy a découvert Genashtim, une compagnie basée à Singapour et spécialisée dans le support client sur une plateforme en ligne, dont 80% des employés sont des personnes vunérables dans la société telles que les handicapés, les réfugiés et les personnes âgées, notamment.

"J’avais enfin le sentiment d’avoir trouvé un endroit approprié pour apprendre et me développer", confie le jeune trentenaire. Avant d’ajouter : "Cette année-là, j'ai postulé pour un emploi d'essai d'un an et j'ai été officiellement accepté".

Cela fait maintenant près d'une dizaine d'années chez Genashtim que Hoàng Quang Duy s'engage principalement dans la programmation, la gestion de sites web pour les clients, le support technique pour les individus et entreprises... Un travail qui lui rapporte un revenu suffisant pour subvenir aux besoins de toute sa petite famille.

En 2019, Hoàng Quang Duy a épousé Pham Thi Huyên, 30 ans, qui habite près de chez lui. Après s'être mariée, la femme a quitté son travail pour rester à la maison afin de s'occuper de son mari. Ils ont deux petites filles.

"Je n'aurais jamais pensé que j'aurais un jour une famille, des enfants et un travail. Une petite famille et un emploi stable sont des choses que je pensais ne jamais pouvoir posséder… Aujourd’hui, j'ai une vie comme n'importe quelle autre personne normale, c'est incroyable !", partage-t-il.

En plus de subvenir aux besoins de sa famille, le jeune homme participe activement aux activités de soutien aux personnes handicapées de son entreprise dans la région, sans oublier d'offrir des cours de formation en informatique à l’intention des jeunes handicapés vivant dans la ville de Dông Hoi.

Hoàng Quang Duy souhaite inspirer et insuffler de l'énergie nécessaire à surmonter les difficultés en faveur des jeunes en situation similaire qui partagent la même passion que lui.

Bá Cuong - Câm Sa/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.