21/07/2020 17:10
Thai Binh, province du delta du fleuve Rouge, est communément connue pour ses champs immenses, mais aussi pour sa savoureuse spécialité le fameux bánh cáy, ou gâteaux cáy, à base de riz gluant, de sucre, de gâc (Momordica cochinchinensis), de graines de sésame, de carottes, d'écorces de mandarine et de saindoux.
>>Découverte de la beauté sauvage de l’îlot de Côn Den
>>Pagode Keo, un trésor architectural à visiter

Le gâteau "cáy" est incontournable à Thai Binh.

Le nom cáy provient de l'apparence des gâteaux car ils ressemblent aux œufs du cáy, un petit crabe que l’on trouve dans les rizières. Les gâteaux sont traditionnellement servis avec du thé, a expliqué Nguyên Thi Dung, 65 ans et domiciliée dans le village de Nguyên Xa du district de Dông Hung.

La sexagénaire m'a raconté une histoire sur le lieu de naissance du bánh cáy. Il s’agit du village de Nguyên. Au cours des années 1700, Nguyên Thi Tân, la fille d'un mandarin de la dynastie Nguyên (1802-1945), fut choisie par le roi Lê Hiên Tông (1740-1786) pour soigner son fils Lê Duy Vy, qui fut plus tard couronné prince.

Quand le prince grandit, il fut arrêté par un seigneur Trinh pour avoir tenté de consolider le pouvoir de la dynastie Lê. Seul Nguyên Thi Tân était autorisée à rencontrer Vy, qui avait alors déclaré qu'il ne pouvait pas manger la nourriture qui lui été servie en prison.

La femme créa ainsi un gâteau aux cinq épices qu’elle offrit au prince, gâteau qui sera appelé plus tard "cáy" à cause de sa couleur, similaire à celle d'un œuf de crabe.

Des années plus tard, Tân rentre dans son village. Une fois que le prince est libéré et couronné roi, il demande aux villageois de Tân de lui faire offrande du même gâteau chaque année.

"Une tradition qui demeure encore aujourd'hui", a raconté Mme Dung.

Un métier transmis de génération en génération

Confectionner un gâteau cáy savoureux et délicieux implique un processus minutieux et comprend de nombreuses étapes.

"Nous devons d'abord choisir un type de riz gluant spécial appelé le +nêp cai hoa vàng+ car il a un parfum spécifique et est plus doux que les autres. D'autres ingrédients comprennent notamment le +gâc+ (Momordica cochinchinensis) ou le fruit du gardénia, le gingembre, la carotte et des zestes de mandarine", a-t-elle informé.

Le riz gluant est divisé en trois parties, deux que l’on cuit à la vapeur avec le gâc pour créer la couleur écarlate et le gardénia pour une teinte jaune vif. Le riz gluant est ensuite broyé dans un mortier de pierre à l'aide d'un pilon jusqu'à ce qu'il devienne pâteux. Le mélange est ensuite déroulé et coupé en morceaux (5 cm par 1 cm) et séché avant d’être frit jusqu'à ce qu'il devienne croustillant. 

D'autres ingrédients tels que les cacahuètes grillées, le sésame, le gras de porc coupé en morceaux, mélangé avec du sucre et macéré pendant une quinzaine de jours, la carotte, le jus de gingembre et le zeste de mandarine sont tous mélangés avant la friture.

Le "banh cáy" est consommé de coutume avec une tasse de thé.

Tous les ingrédients sont ensuite mélangés avec du sucre de canne et cuits jusqu'à ce qu'ils soient parfumés avant d'être mis dans des moules recouverts de graines de sésame grillées et compressés jusqu'à ce qu'ils deviennent durs.
"Les gâteaux ne doivent pas être séchés au soleil ou au feu. Ils peuvent être conservés pendant plusieurs mois", a déclaré Dung, ajoutant que les gâteaux de Thai Binh se vendaient bien à travers le pays et le monde.

Nguyên Trong Quy, qui a été félicité pour avoir su préserver la tradition de la confection du bánh cáy, a déclaré que "Il est beaucoup plus important pour nous de maintenir ce métier traditionnel car il a été transmis par nos ancêtres dans le but de servir dans mais aussi hors du pays", a-t-il déclaré, ajoutant que le village avait également enregistré un label afin de développer le travail de manière durable.

Nguyên Mai Huong, de la province de Bac Giang, a partagé qu'elle aimait bien le bánh cáy. "Je commande souvent ces gâteaux de Thai Binh pour l’autel de mes ancêtres pendant le Têt (Nouvel An lunaire)".

Vu Van Nam de République de Corée a quant a lui déclaré qu'il avait parfois envie de gâteaux et chaque fois qu'il avait la chance de retourner au pays, il se rendait invariablement à Thai Binh pour les acheter.
 
Texte et photos : Thuy Hà - D. Manh/CVN






 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une expérience inoubliable pour les étudiants francophones au Vietnam

L'île de Phu Quôc développe une agriculture écologique liée au tourisme Le district insulaire de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), est déterminé à développer un modèle de production agricole écologique associé aux services et au tourisme afin de créer plus de produits touristiques d'ici 2025 et à l'horizon 2030.