30/03/2021 11:45
La pandémie de COVID-19 étant maîtrisée, le tourisme vietnamien commence à faire peau neuve. "Connexion, action et développement", telle est la devise que le secteur s’est donnée pour 2021. Tout un programme.

>>Jours fériés 30 avril-1er mai : les circuits domestiques appréciés
>>Ninh Thuân stimule le tourisme communautaire
 

Vue du complexe paysager de Tràng An, province septentrionale de Ninh Binh.
Photo : VNA/CVN


Voilà près de deux semaines qu’à Quang Ninh, les sites touristiques ont rouvert. Aussi les visiteurs recommencent à affluer, notamment en fin de semaine. Témoins les chiffres du service provincial du Tourisme, qui indiquent que du 12 au 19 mars, Quang Ninh a reçu environ 520.000 touristes, venus principalement de différentes localités de la province.

Le mont Yên Tu, le temple Cua Ông, la pagode Ba Vàng ou encore le mémorial de la dynastie des Trân à Dông Triêu sont sans doute les destinations les plus prisées. Phan Thi Thuy, de Ha Long et Nguyên Van Quang, de Hano
ï, font partie de ces visiteurs post-COVID-19

"Aujourd’hui, direction Yên Tu. Il fait beau et c’est agréable pour la montée. Le mont est couvert de fleurs d’abricotier. C’est juste magnifique", dit 
Phan Thi Thuy.


"La prévention épidémique est parfaitement gérée, sur place. Avec une politique permettant de gérer les prix des services, de favoriser les déplacements et de garantir la sécurité, la province attirera certainement beaucoup de visiteurs", affirme Nguyên Van Quang.


À Hô Chi Minh-ville, après plus d’un mois sans nouveau cas local de COVID-19, les agences de voyage recommencent à proposer des circuits. Mais pour Nguyên Minh Mân, de la société TST Tourist, la sûreté reste de rigueur. Pour l’instant, sa société propose des circuits de trois à six jours, vers Phu Quôc principalement, à l’intention des familles, qui semblent être les principales demandeuses. Chaque groupe ne comprend que 20 personnes au lieu de 35 comme c’était le cas auparavant.

La société Fiditour conçoit elle aussi des circuits à la demande des clients, souvent pour des destinations méridionales ou littorales, le maître mot restant "diversité". C’est d’ailleurs cette diversité que prône Nguyên Thi Anh Hoa, la directrice du Service du tourisme de Hô Chi Minh-ville.                                

"Parallèlement au maintien de la connexion interégionale, nous allons développer des services touristiques de plus en plus diversifiés pour séduire plus de visiteurs", nous affirme-t-elle.

Ces temps-ci, la province de Ninh Binh, qui accueille en 2021 l’Année nationale du Tourisme, attire de plus en plus de visiteurs. Comme l’explique Bùi Van Manh, qui en est le directeur, le Service provincial du tourisme collabore avec l’Association du tourisme de la province pour encourager les voyagistes à mener des programmes de promotion et à mettre en place de nouveaux produits touristiques. 

La province de Thua Thiên-Huê au Centre vient quant à elle d’organiser une conférence sur la relance du tourisme. Elle s’attelle aussi à édifier les labels tels que Huê - la capitale de la gastronomie, ou encore Huê - la capitale de l’ao dài... L’objectif est bien évidemment d’attirer plus de touristes vers l’ancienne capitale dès que cela sera possible


VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi