22/06/2014 13:41
Après la médaille d’argent de Hoàng Anh Tuân à Doha (Qatar) en 2006, l’haltérophilie vietnamienne attend son autre heure de gloire aux Jeux asiatiques (ASIAD). Et les arguments ne manquent pas avec Thach Kim Tuân, Trân Lê Quôc Toàn, ou encore Dô Thi Thu Hoài.
C’est sur Thach Kim Tuân que reposent les plus grands espoirs de médaille de l’haltérophilie vietnamienne aux ASIAD 17. Photo : Thanh Hà/VNA/CVN


Selon Dô Dinh Khang, le directeur de la section haltérophilie du Département de l’éducation physique et des sports : «Depuis la mi-mai, Thach Kim Tuân, Trân Lê Quôc Toàn et Dô Thi Thu Hoài participent à un stage d’entraînement intensif en Hongrie en vue des prochains ASIAD, qui auront lieu du 19 septembre au 4 octobre à Incheon (République de Corée). Ils resteront là-bas jusqu’à la mi-août pour être prêt le jour J». C’est dit.

Les trois haltérophiles en question figurent dans la liste des plus de 60 sportifs cibles du pays (les meilleurs éléments pris en charge par les instances sportives nationales, ndlr), lesquels bénéficient d’importants investissements dans l’optique d’enfin remporter un titre aux ASIAD 17. Les bons résultats obtenus par Kim Tuân et Quôc Toàn lors des dernières grandes compétitions internationales permettent au Vietnam de viser raisonnablement une médaille aux ASIAD 17.

Des étoiles montantes

Ces dernières années, plusieurs haltérophiles se sont révélés dans la catégorie des moins de 56 kg messieurs. Lors des ASIAD 15 disputés à Doha en 2006, Hoàng Anh Tuân a eu l’immense honneur de devenir le premier sportif à remporter une médaille pour la délégation sportive vietnamienne. Deux ans plus tard, il réitérait cet exploit, mais cette fois aux Jeux olympiques (JO) de Pékin 2008 - le summum - grâce à un total de 290 kg (arraché plus épaulé-jeté), devenant le second Vietnamien médaillé aux JO après la taekwondoïste Trân Hiêu Ngân (médaille d’argent aux JO de Sydney 2000).

Si Hoàng Anh Tuân a depuis raccroché, la relève est bien présente avec les deux étoiles montantes Trân Lê Quôc Toàn et Thach Kim Tuân.

Le premier nommé a en effet remporté la médaille d’argent (-56 kg) lors des Championnats d’Asie 2012, en République de Corée. En 2013, il figurait à la 4e place du classement mondial.

Chez les hommes, la catégorie des moins des 56 kg constitue la meilleure arme de l’haltérophilie vietnamienne pour les ASIAD 17. Photo : Thanh Hà/VNA/CVN


Quand au second, outre trois médailles de bronze aux championnats du monde 2013 (en arraché, épaulé-jeté, et en arraché plus épaulé-jeté), le champion du monde junior 2010 a fait un retour aussi inattendu que fracassant sur la scène régionale avec les deux records des 27es Jeux sportifs de l’Asie du Sud-Est (SEA Games) pour se couvrir d’or.

Un autre haltérophile se distingue également : Nguyên Trân Anh Tuân. Le petit colosse avait déjà fait parler de lui aux Championnats du monde juniors d’haltérophilie 2013 en Ouzbékistan, en décrochant là aussi l’argent en arraché (103 kg).

Une performance qui lui a valu une qualification aux Jeux olympiques de la jeunesse 2014. Avec deux médailles d’argent d’affilée, il incarne la relève de la discipline au Vietnam.

Un coup à jouer chez les moins de 56 kg

Selon M. Khang, la catégorie des moins de 56 kg reste la meilleure arme de la discipline en vue des ASIAD 17 : «Nous ne nous sommes pas fixé l’objectif de remporter un titre aux ASIAD 17, mais d’y décrocher une médaille, peu importe le métal. Et c’est chez les moins de 56 kg que les chances sont les meilleures». Raison pour laquelle les responsables de la discipline ont décidé de cibler cette catégorie. Résultat : Kim Tuân et Quôc Toàn ont été envoyés en Hongrie pour un stage longue durée.

Kim Tuân, Quôc Toàn et Thu Hoài sont accompagnés du coach Huynh Huu Chi. Sa présence est importante car il entraîne Kim Tuân dans l’équipe de Hô Chi Minh-Ville. D’autant plus que le Vietnam n’est pas parvenu à recruter la coach bulgare Koleva Kristiana, un grand nom du monde de l’haltérophilie.

En plus de tournois en Hongrie, les sportifs cibles du pays seront ainsi envoyés disputer de grandes compétitions internationales pour améliorer leurs performances et engendrer de l’expérience, un élément essentiel à ce niveau. Au programme des réjouissances notamment : les Championnats du monde juniors d’haltérophilie 2014 (du 20 au 28 juin à Kazan, Russie).

Il faudra, en effet, être prêt pour les prochains ASIAD à relever le défi posé par les Chinois Long Qinquan, Li Fabin, Wu Jingbiao et Zhao Chaojun et le Nord-coréen Om Yun Chol. Mais gageons qu’avec une telle préparation, l’haltérophilie vietnamienne saura se faire une place au soleil.

Phuong Nga/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.