25/02/2020 22:16
Cobra Gold, l’un des plus grands exercices militaires multinationaux en Asie-Pacifique, a débuté mardi 25 février en Thaïlande, sur fond d’inquiétudes à propos du nouveau coronavirus.
>>Hanoï poursuit son travail préventif et de lutte contre le SARS-CoV-2
>>La pandémie menace, les marchés s'affolent


L’exercice Cobra Gold durera jusqu’au 6 mars, avec environ 9.600 personnes en provenance de 29 pays.
Photo : AFP/VNA/CVN


L’exercice Cobra Gold, co-organisé par la Thaïlande, les États-Unis, le Japon, l’Indonésie, la République de Corée et la Malaisie, durera jusqu’au 6 mars, avec environ 9.600 personnes en provenance de 29 pays.

Il vise à améliorer l’interopérabilité, à renforcer les relations entre les pays participants et à gérer les menaces à la sécurité et les catastrophes nationales.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture au Camp Akatotsarot dans la province septentrionale de Phitsanulok, le chargé d’affaires de l’ambassade des États-Unis à Bangkok, Michael Heath, a déclaré que seulement par la coopération et la collaboration que les pays pouvaient relever les défis de la sûreté des gens.

Outre les exercices de simulation, la formation sur le terrain, l’assistance humanitaire et les secours en cas de catastrophe, la formation sur la cyber-guerre sera également mise en avant cette année. Elle visera à répondre à la capacité de gérer les menaces toujours croissantes du cyber-monde.

Pour l’exercice de cette année, le 39e du genre, les États-Unis envoient environ 5.500 soldats, 64 avions et deux navires de guerre. L’exercice verra également la toute première apparition d’un avion de chasse F-35.

Mais l’événement de cette année se déroule avec une pression supplémentaire pour maintenir les participants à l’abri de l’infection par le nouveau coronavirus.

En réponse à l’aggravation de la crise sanitaire, la République de Corée a réduit le nombre de membres participant à l’exercice en raison d’une explosion de cas nationaux d’infection, tandis que le nombre de pays observateurs pourrait également légèrement diminuer.

Des stratégies ont été mises en place pour empêcher la propagation du virus. Tous les membres devaient subir un examen médical avant de quitter leur pays respectif et ils seront examinés deux fois par jour pendant la durée de l’exercice.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Mót Hôi An : quand jus de citron rime avec tourisme local Si le jus de citron est une boisson bien ordinaire, le restaurant Mót à Hôi An en a créé sa propre recette pour devenir une des adresses les plus fréquentées de cette vieille ville de la province de Quang Nam (Centre).