18/01/2019 00:19
L'excédent du commerce international de services de l'Union européenne (UE), qui avait diminué entre 2013 et 2016, a augmenté pour s'établir à 191,8 milliards d'euros en 2017.
>>Zone euro: le volume des ventes du commerce de détail en baisse de 0,2%
>>Le commerce de Pékin avec l'UE en hausse de 11% au premier semestre

L'excédent commercial de l'Union européenne avec le reste du monde a atteint 191,8 milliards d'euros en 2017.
Photo: Reuters/VNA/CVN

Cela s'explique par la hausse de 5% des exportations de services de l'UE vers le reste du monde, passant de 870,5 mds d'euros en 2016 à 912,4 mds en 2017, tandis que les importations de l'UE ont diminué de 2%, passant de 732,3 mds à 720,7 mds.

Ces données, publiées mercredi 16 janvier par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne, sont soumises à révision.

En 2017, les principaux partenaires des exportations de services de l'UE sont restés les États-Unis (236,2 mds d'euros, soit 26% des exportations totales de l'UE) et les quatre pays membres de l'AELE ensemble (150,4 mds, soit 16%), loin devant la Chine (46,7 mds, soit 5%) et le Japon (34,7 mds, soit 4%). L'AELE (association européenne de libre-échange) comprend l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège et la Suisse.

Les États-Unis sont également restés le principal partenaire des importations de services de l'UE (223,7 mds d'euros, soit 31% du total des importations de l'UE), suivis des pays AELE (90,0 mds, soit 12%), devant la Chine (30,6 mds, soit 4%), Singapour (22,3 mds, soit 3%) et le Japon (18,3 mds, soit 3%). L'UE a enregistré des excédents avec la quasi-totalité de ses partenaires principaux en 2017, à l'exception de la Turquie (-1,6 milliard) et de l'Inde (-0,5 milliard).

Parmi les principaux partenaires, l'excédent le plus important a été observé pour le commerce avec les pays AELE (+60,4 mds d'euros), devant la Russie (+16,5 mds), le Japon (+16,3 mds) et la Chine (+16,0 mds).

Par rapport à 2016, le déficit de l'UE s'est transformé en excédent vis-à-vis des États-Unis (de -2,8 mds d'euros en 2016 à +12,4 mds en 2017) et de Hong Kong (de -0,1 milliard en 2016 à +0,2 milliard en 2017). Une augmentation significative de l'excédent de l'UE est à noter avec les pays AELE (de +36,3 mds en 2016 à +60,4 mds en 2017). En revanche, l'excédent de l'UE a diminué avec les autres pays (de +42,1 mds en 2016 à +34,8 mds en 2017).

Les principales composantes des exportations de services de l'UE étaient constituées des "autres services aux entreprises" (divers services commerciaux, techniques, professionnels et de R&D) qui, en 2017, ont représenté plus du quart des exportations totales de l'UE (26%), suivis des transports (18%), des voyages (15%), des services liés aux TIC (14%), des services financiers (9%) ainsi que des rémunérations pour usage de la propriété intellectuelle (8%).

Les "autres services aux entreprises" constituaient également la plus grande catégorie de services importés par l'UE (30% des importations de l'UE), devant les transports (18%), les rémunérations pour usage de la propriété intellectuelle (16%) et les voyages (15%).
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

La beauté ensorcelante de la plage de Mui Nai Située à Kiên Giang, la plage de Mui Nai vaut le détour pour ses paysages époustouflants mais également pour ses services originaux.