09/09/2020 16:38
Selon le Dr Nguyên Ngoc Quy de l'Institut d'archéologie, les fouilles de deux mois d'une ancienne tombe en briques découverte à l'école primaire de Gia Thuy, dans la province septentrionale de Ninh Binh, ont jeté un nouvel éclairage sur ces sépultures antiques.
>>Des archéologues découvrent un site datant d’environ 8.000-9.000 ans à Bac Kan
>>Des objets anciens de 3.000 ans trouvés à Binh Phuoc

Sur le site d'une ancienne tombe en briques découverte dans la province de Ninh Binh (Nord). Photo : VNA/CVN

Les résultats des fouilles ont été annoncés lors d’une récente conférence organisée par le Service de la culture et des sports de la province de Ninh Binh, en présence de spécialistes de l’Institut d’archéologie et de l’Université des sciences sociales et humaines.

Lors de la conférence, les délégués ont discuté des valeurs historiques et culturelles du site ainsi que des plans pour le préserver et le promouvoir.

Les fouilles de tombe antique ont commencé en juillet sur une superficie totale de 280 m² au sein de l'école primaire de Gia Thuy située dans la commune du même nom.

Les résultats ont fourni plus d'informations scientifiques sur la tombe ancienne construite au cours des dix premiers siècles de notre ère au Vietnam.

La tombe a une structure rectangulaire avec un dôme de 8,46 m de long divisé en trois parties. Son mur est constitué de deux couches de briques dont les bords sont décorés de différents motifs tandis que son fond est plat.

Le processus de nivellement de la cour d'école précédent avait détruit tout le dôme. Les fouilles montrent également que le tombeau a été fouillé à plusieurs reprises car l'ensemble de la tombe a été perturbé tandis que les objets funéraires en céramique ont été dispersés.

"La taille et les objets restants révèlent que la tombe était celle d’un mandarin de haut rang", a déclaré Quy.

En outre, les fouilles de la maison communale de My Ha, également dans la commune de Gia Thuy, où le roi Dinh Tiên Hoàng (924-979) et la reine Duong Vân Nga (952-1000) sont vénérés, ont révélé les fondations d'une ancienne maison située à 0,5 m de profondeur.

La conférence a également discuté d'un plan pour ré-enterrer temporairement les tombes en briques et les fondations de la maison communale de My Ha afin de préserver les artefacts jusqu'à ce qu'il y ait d'autres fouilles.

Pendant ce temps, le terrain pourrait encore être utilisé par l'école et répondre aux besoins des habitants de la maison commune de My Ha.

Selon la professeur Lam Thi My Dung, également directrice du musée d'anthropologie de l'Université des sciences sociales et humaines, la fouille de la tombe en brique et des fondations architecturales contribuera à clarifier les valeurs culturelles et historiques, ainsi que le rôle de la province de Ninh Binh au cours des dix premiers siècles, en particulier dans la formation et le développement du Dai Cô Viêt, un régime indépendant vietnamien fondé en 968 après J.-C. par le héros local Dinh Bô Linh.

Elle a également suggéré au Comité populaire provincial de Ninh Binh d'élaborer des plans pour préserver et promouvoir les reliques. De plus, l'ancienne tombe en brique étant située dans la cour de l'école de la commune de Gia Thuy, ce serait l'occasion de sensibiliser les élèves à l'histoire de leur ville natale en installant des panneaux et en exposant des photos.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Vieux quartier de Hanoï, rendez-vous de la Fête de lune  Cette année, la Fête de la mi-automne est prévue du 17 septembre au 1er octobre au marché Dông Xuân dans l’arrondissement Hoàn Kiêm, à Hanoï.