30/06/2019 21:54
L’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (EVFTA) prévoit la levée de 90% des lignes tarifaires sur les produits aquatiques en sept ans.
>>L’EVFTA assure l’équilibre des intérêts du Vietnam et de l’UE
>>La Banque mondiale souligne les avantages et les défis de l’EVFTA

Le Vietnam est le deuxième exportateur mondial de crevettes en détenant 14% de parts de marché, juste derrière l’Inde. Photo: AFP/VNA/CVN

Cette élimination des taxes douanières (sauf le thon en conserve et les boulettes de poissons) offrira au Vietnam l’opportunité de promouvoir ses exportations de produits aquatiques.

Selon Truong Dinh Hoè, secrétaire général de l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), les droits de douane appliqués par l’UE aux produits aquatiques vietnamiens varient de 14% à 26%.

L’entrée en vigueur de l’EVFTA permettra de supprimer 840 lignes tarifaires de base, soit 50% du total des lignes imposées aux produits aquatiques. Le reste sera réduit progressivement selon des feuilles de route de trois à sept ans.

Pour les produits aquatiques spéciaux que sont le thon en conserve et le surimi, l’UE accordera au Vietnam un contingent tarifaire annuel de 11.500 tonnes et 500 tonnes.

La signature de l’EVFTA est une bonne opportunité pour les exportateurs vietnamiens de produits aquatiques d’augmenter leurs ventes.
Photo: VNA/CVN

Les droits de douane appliqués par l’UE sur les crevettes vietnamiennes diminueront fortement la première année après l’entrée en vigueur de l’EVFTA et seront ramenés progressivement à 0% dans les années suivantes.

Objectif de 4,2 milliards de dollars
d’exportations de crevettes


Le Vietnam est le deuxième exportateur mondial de crevettes en détenant 14% de parts de marché, juste derrière l’Inde. Après l’entrée en vigueur de l’Accord de partenariat transpacifique global et progressif (CPTPP) et de l’EVFTA, le Vietnam bénéficiera d’une exemption ou d’une réduction de taxation pour les exportation de crevettes dans l’Union européenne et les pays membres du CPTPP. L’Inde n’est pas partie au CPTPP et les négociations sur un accord de libre-échange entre ce pays et l’Union européenne sont en suspens. Le Vietnam aura ainsi une bonne opportunité pour dépasser l’Inde.

La VASEP a fixé l’objectif de 4,2 milliards de dollars d’exportations de crevettes en 2019. Les États-Unis sont identifiés comme le principal débouché avec un chiffre d’affaires qui devrait atteindre cette année 750 millions de dollars, soit une hausse annuelle de 17,6%. Les exportations de crevettes vietnamiennes vers l’UE continueraient d’augmenter pour atteindre 1,5 milliard de dollars cette année.

La signature de l’EVFTA est une bonne opportunité pour les exportateurs vietnamiens de produits aquatiques d’augmenter leurs ventes, de sonder de nouveaux marchés et d’améliorer la compétitivité de leurs produits.

VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

De belles opportunités pour la promotion du tourisme à Ninh Binh Dans le cadre de l’Année nationale du tourisme 2020, qui sera organisée dans la province de Ninh Binh (Nord), une centaine d’activités culturelles et sportives intéressantes se dérouleront pendant toute l’année 2020, non seulement dans cette province mais encore de nombreuses autres localités du pays.