03/08/2019 21:32
L'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Vietnam (EVFTA) ouvre non seulement la porte aux exportations de produits agro-forestiers et aquacoles du Vietnam, mais encourage aussi le secteur agricole du pays à améliorer sa compétitivité, selon des experts.
>>Grandes opportunités pour les produits vietnamiens sur le marché européen
>>Le Vietnam et l'UE ratifieront tôt l'EVFTA et de l’EVIPA

Le poivre, l'un des principaux produits agricoles destinés à l'exportation du Vietnam.
Photo: VNA/CVN

Pour tirer parti des opportunités au service du développement durable, le secteur agricole vietnamien doit prendre des mesures pour faire face aux défis, ont noté des experts.

Selon Nguyên Son Trà, du Département de la politique commerciale multilatérale du ministère de l'Industrie et du Commerce, l'EVFTA revêt une importance particulière pour le secteur des exportations agricoles du Vietnam car, dans la plupart des accords de libre-échange déjà conclus par le pays, les produits de l'agriculture et de la pêche sont toujours considérés comme "sensibles". Les partenaires du Vietnam sont très prudents lorsqu'ils ouvrent la porte à ces produits.

Dang Phuc Nguyen, secrétaire général de l'Association vietnamienne des fruits et légumes (Vinafruit), a déclaré que les exportations vietnamiennes de légumes et fruits vers l'UE avaient augmenté régulièrement ces dernières années, mais qu'elles ne représentent qu'environ 3% du chiffre d'affaires total du pays.

Attirer les investissements étrangers

Il a déclaré que les deux difficultés que rencontrent les légumes et fruits vietnamiens sur le marché européen sont des taxes à l'importation élevées et des normes techniques strictes, en particulier la réglementation des résidus de produits chimiques.

Outre l'augmentation du chiffre d'affaires à l'exportation, l'EVFTA créera également une force motrice pour attirer les investissements étrangers, notamment européens, dans l'agriculture, augmentant ainsi la valeur des produits agricoles vietnamiens de manière durable.

Selon lui, pour conquérir le marché de l'UE, les agriculteurs et les entreprises agricoles vietnamiens doivent améliorer la qualité des produits agricoles, grâce à la construction des zones de matières premières et à un contrôle strict des processus de production propres et sûrs.

Il convient de veiller à attirer des investissements dans les applications technologiques et les équipements de traitement afin d'accroître la valeur et la compétitivité des produits.

Pour un marché vaste et diversifié, caractérisé par une évolution constante de la consommation, les entreprises vietnamiennes doivent se concentrer sur la construction de marques et le développement de nouveaux produits à forte valeur ajoutée.

Les experts ont souligné qu'avec l'EVFTA en particulier et les ALE de nouvelle génération en général, les entreprises vietnamiennes devraient rechercher activement des possibilités de coopération avec des partenaires étrangers et participer aux chaînes de production à grande échelle et à des liens d'approvisionnement.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 Le Vietnam accueillera 32 millions de touristes étrangers d’ici 2025 et ce nombre devrait atteindre 47 millions en 2030, soit une croissance annuelle de 9% à 11% durant cette période.