15/03/2018 23:33
Une réunion visant à lever les entraves liées aux activités d’import-export et au commerce de denrées alimentaires des entreprises japonaises au Vietnam a eu lieu mercredi 13 mars à Hô Chi Minh-Ville.
>>70% des entreprises japonaises souhaitent développer leurs activités au Vietnam
>>Les investissements japonais au Vietnam continueront de prospérer en 2018
>>Le Japon partage son expérience dans le développement de l'industrie agroalimentaire

Les représentants de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO) dirigeant la réunion.
Photo : Xuân Anh/VNA/CVN

Nakagawa Motohisa, représentant de l’Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), a indiqué que le Vietnam avait obtenu ces dernières années de bons résultats dans sa réforme administrative au bénéfice des affaires des entreprises et investisseurs étrangers.

Concernant les entreprises japonaises spécialisées dans le commerce de denrées alimentaires, via des réunions et programmes de dialogues, de nombreuses entraves ont été réglées à temps par les services compétents du Vietnam, a-t-il fait savoir.

Néanmoins, pour favoriser davantage les activités d’investissement et le commerce de denrées alimentaires, il faut régler radicalement certains problèmes concernant les procédures de publication de produits, le processus et la durée de contrôle, de mise en quarantaine…

Lê Van Giang, directeur adjoint du Département de la sécurité sanitaire des aliments, a informé que la publication de la conformité des normes de produits au Vietnam a été simplifiée conformément à un arrêté gouvernemental effectif le 2 février 2018.

Concernant la fréquence et la durée de mise en quarantaine des animaux et végétaux, les entreprises japonaises souhaitent que les organes gestionnaires du Vietnam réduisent la fréquence et raccourcissent la durée de contrôle des échantillons pour économiser des dépenses et du temps aux deux parties.

Des responsables de ministères et branches du Vietnam ont déclaré qu’à côté des contenus régis par la loi vietnamienne et la pratique internationale, les services  vietnamiens compétents exercent seulement un contrôle renforcé des marchandises importées dans le cas où des avertissements sont émis par les pays exportateurs ou organisations internationales.

Le Vietnam s’engage à favoriser au maximum les activités d’investissement des entreprises japonaises, au bénéfice des liens de coopération économique et commerciale entre les deux pays.

VNA/CVN 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.