19/06/2020 09:13
L'euro reculait jeudi 18 juin face à un dollar renforcé par les inquiétudes concernant une deuxième vague de COVID-19 tandis que la livre sterling perdait du terrain face aux principales monnaies après les annonces de la Banque d'Angleterre (BoE).
>>La BCE muscle sa réponse à la pandémie et voit la crise durer
>>L'euro au plus haut depuis mars face à l'USD dans un marché optimiste

L'eurreculait face au USD, le 18 juin.
Photo : AFP/VNA/CVN
Vers 19h10 GMT (21h10 à Paris), l'euro perdait 0,35% face au billet vert, à 1,1205 dollar.

Dans le même temps, la livre perdait 1,13% face au billet vert, à 1,2413 dollar. Face à l'euro, elle perdait 0,80% à 90,27 pence pour un euro.

La livre sterling a accéléré ses pertes dans la foulée de nouvelles injections de liquidités de la Banque d'Angleterre (BoE) dans l'économie qui ont déçu certains investisseurs, malgré des commentaires sur la situation économique britannique moins mauvais que prévu.

L'institut monétaire va augmenter de 100 milliards de livres son programme d'achat d'obligations d'État, portant à 745 milliards (environ 830 milliards d'euros) ses injections pour soutenir l'économie.

Cette décision "est en fait le strict minimum pour satisfaire le marché, et l'apport de nouvelles liquidités est un peu moins important que ce que certains d'entre nous avaient prévu", a réagi Neil Wilson, de Markets.com.

La Banque d'Angleterre "aurait pu être un peu plus courageuse et augmenter davantage l'enveloppe", a-t-il ajouté.

Interrogé par l'AFP, Viraj Patel, analyste pour Arkera, pointe de son côté le fait que l'institution "n'a pas fermement écarté la possibilité de taux négatifs", de quoi "maintenir la livre sous pression, surtout si l'économie britannique est lente à se redresser et est entravée par les incertitudes persistantes du Brexit".

Le taux d'intérêt directeur, abaissé en mars à 0,1%, un plancher historique, a été maintenu.

Par ailleurs, le dollar américain profitait de son statut pour s'apprécier face à l'euro. "Le dollar américain, l'un des refuges de choix pour de nombreux opérateurs pendant la phase la plus aiguë du confinement, semble effectuer un lent retour en force à mesure que la prudence se généralise parmi les investisseurs", a expliqué Ricardo Evangelista, d'ActivTrades.

L'analyste a souligné la crainte des investisseurs "qu'une résurgence potentielle du coronavirus, au moment où la plupart des économies rouvrent leurs portes, ne compromette les perspectives d'une reprise économique rapide".

La Chine et l'Inde affrontent une expansion inquiétante du nouveau coronavirus, qui poursuit en revanche son reflux en Europe, mais fait encore des ravages au Brésil.

Et "plusieurs Etats américains ont fait état d'une hausse du nombre d'infections avec de nouveaux records en Californie et au Texas", a alerté Hussein Sayed, pour FXTM.

 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai

Thanh Hoa, une destination post-COVID sûre Après la distanciation sociale en raison de la pandémie de COVID-19, la province de Thanh Hoa a rouvert ses sites touristiques.