12/08/2019 18:21
L'euro baissait face au dollar lundi 12 août dans un marché concentré sur les nombreuses incertitudes politiques, notamment en Italie et au Royaume-Uni.
>>L'euro monte un peu face au dollar à la veille d'une décision de la Fed
>>L'euro stable face au dollar après les élections européennes

L'euro baissait face au dollar 12 août.
Photo: AFP/VNA/CVN

Vers 08h50 GMT (10h50 à Paris), l'euro perdait 0,23% face au billet vert, à 1,1175 dollar.

Lundi 12 août, "les investisseurs se concentraient sur les développements politiques dans le monde entier en l'absence de beaucoup de nouvelles sur le front économique", a commenté Craig Erlam, analyste pour Oanda.

L'euro ne semblait pas profiter de l'appel de l'ancien chef du gouvernement italien de centre gauche, Matteo Renzi, qui a proposé dimanche à toutes les forces politiques de s'unir derrière un gouvernement "institutionnel" pour "sauver" l'Italie d'une dérive "extrémiste" et préparer des élections sans précipitation.

La perspective de nouvelles élections, à un moment où le parti d'extrême droite dirigé par Matteo Salvini fait figure de grand favori, pèse sur la monnaie unique.

L'ancien chef du gouvernement italien Enrico Letta, de centre gauche, a estimé dimanche 11 août que M. Salvini "pourrait entraîner l'Italie hors d'Europe", même si celui-ci a toujours assuré vouloir rester dans l'UE.

Quant à la livre sterling, elle se redressait un peu face à l'euro et au dollar, après avoir atteint en début d'échanges asiatiques de nouveaux plus bas depuis deux ans et demi face au dollar, et depuis octobre 2016 face à l'euro, tombant à respectivement 1,2015 dollar et 93,25 pence pour un euro.

Selon Fritz Louw, analyste pour MUFG, la récente chute de la livre "reflète la crainte d'un Brexit sans accord qui prévaut pour le moment".

Cependant, ajoute-t-il, la devise britannique pourrait profiter d'un plan des parlementaires pro-UE visant à empêcher le Premier ministre Boris Johnson d'honorer sa promesse de quitter l'Union européenne le 31 octobre au plus tard, quoi qu'il arrive.

Enfin, sur le front des tensions commerciales, les analystes continuaient de digérer l'avertissement du président américain Donald Trump qui a évoqué vendredi 9 août une possible annulation du round de discussions prévues en septembre à Washington.

"Ses commentaires signalent clairement que les tensions commerciales entre les deux principales économies du monde sont loin d'être terminées", a observé Hussein Sayed, analyste pour FXTM.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Heureux ceux qui ont la main verte Niché dans un quartier résidentiel attenant à la rue Lê Thanh Tông, à Hanoï, Green Oasis est un véritable petit havre de verdure comme on les aime. Les clients raffolent de toutes ces petites vitrines remplies de plantes qui ornent les lieux…