25/05/2021 17:21
L'euro grimpait face au dollar mardi 25 mai à son plus haut niveau depuis plus de cinq mois, le billet vert souffrant de la prudence de la Banque centrale américaine (Fed) et l'euro profitant de la reprise qui se profile en Europe.
>>Le dollar reprend de la vigueur après les minutes de la Fed
>>Le dollar au plus bas depuis près de trois mois, la Fed maintient sa ligne

Les billets de 100 dollars et de 100 euros.
Photo : AFP/VNA/CVN

Vers 09h00 GMT (11h00 à Paris), l'euro s'appréciait de 0,35% à 1,2258 dollar pour un euro. Vers 08h30 GMT, la monnaie unique européenne a atteint 1,2262 dollar, un plus haut depuis début janvier.

"L'euro se renforce alors même que le PIB allemand a reculé au premier trimestre de 1,8%. Mais les indicateurs plus récents sont plus positifs", a expliqué Neil Wilson, analyste chez Markets.com.

Après un début d'année difficile, la zone euro devrait bénéficier de l'accélération de la campagne de vaccination, espèrent les cambistes qui privilégiaient jusque-là le dollar.

Alors que la Fed promet pour l'instant de maintenir sa politique monétaire inchangée pour soutenir la reprise, les investisseurs se demandent désormais si la Banque centrale européenne (BCE) ne va pas durcir sa politique monétaire avant, ce qui rendrait l'euro plus attractif.

L'économiste en chef de la BCE, Philip Lane, doit d'ailleurs s'exprimer mardi 25 mai, mais Kit Juckes, analyste chez Société Générale, estime "qu'il n'y a aucune chance qu'il suggère un durcissement de la politique monétaire". M. Lane avait expliqué plus tôt dans le mois que "le chemin de la reprise" serait "long" dans un entretien au Monde.

Par ailleurs, le bitcoin reculait (-2,1% à 38.214 dollars). Malgré un remarquable rebond lundi 24 mai (+15%), la volatile cryptomonnaie reste en chute de 32% depuis le début du mois.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.