16/11/2013 22:56
Y Ty est un petit village montagnard de la province de Lào Cai. Le site offre des paysages à couper le souffle, avec notamment les maisons en torchis des Hà Nhi, à l’architecture originale.


Maisons en torchis des Hà Nhi dans le village d’Y Ty (province de Lào Cai, Nord-Ouest). Photo : Ky/Vnexpress/CVN


Le village d’Y Ty est encore un endroit peu connu sur le plan touristique en raison de son accessibilité difficile et de son climat rigoureux. En échange, le site, souvent perdu dans le brouillard, offre des paysages à couper le souffle. À des années-lumière du tumulte urbain, Y Ty attire les gens désireux de sortir des sentiers battus de découvrir des forêts vierges enveloppées de brouillard et de groupes ethniques bigarrés. Y Ty comprend 15 petits hameaux qui abritent les minorités ethniques Hà Nhi, Dao, H’Mông ou Giay.

Des maisons de Schtroumpfs

Les Hà Nhi, qui représentent 60% de la population à Y Ty, y construisent des maisons en torchis pour le moins étonnantes. Vues de haut, elles font penser à des champignons géants.

Ces constructions font partie des caractéristiques culturelles des Hà Nhi. Leo Su, un Hà Nhi de 45 ans et artisan très expérimenté dans ce type de construction, nous dit qu’avant de se lancer dans les travaux, la famille doit regarder le calendrier et choisir le bon jour pour démarrer la construction. Il faut aussi opter pour un terrain plat. Ceci fait, ne reste plus qu’à organiser une cérémonie de culte du génie de la Terre et des ancêtres pour que leur maison reste sur pied des centaines d’années durant. Respectueux de la nature qui leur fournit toutes les ressources dont ils ont besoin pour vivre, les Hà Nhi préfèrent installer leur maison à proximité des ruisseaux.

Pour la construction des mûrs, les Hà Nhi rangent des pierres pour créer les fondations. Puis ils choisissent une argile compacte et la compresse avec minutie dans un moule en bois. Autrefois, si le toit était couvert de chaume, il l’est aujourd’hui de bois ou de fibro-cimente.

Les bâtisses, larges de 40-60 m², ont souvent une porte principale en leur milieu et une porte latérale à gauche ou à droite qui mène à l’étable ou l’écurie. Elles n’ont pas de fenêtre. Les murs sont très épais, de 40-50 cm et hauts de 4-5 m. Elles sont de forme carrée pour la plupart. D’après les explications des habitants locaux, l’architecture originale de ces maisons permet de se prémunir du froid en hiver et de la chaleur en été.

«Une bonne maison est une maison étanche à la saison des pluies. La construction d’une bâtisse de 40 m² prend des mois. Les maisons en torchis sont chaudes en hiver et fraîches en été. Elles sont résistantes au vent et à la chaleur»,
affirme Leo Su. De vraies habitations écologiques, en somme.

Linh Thao/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.