06/07/2017 11:36
Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a déclaré jeudi 5 juillet à Hanoï que l’État ne fournira aucuns fonds supplémentaires aux 12 projets déficitaires du secteur de l’industrie et du commerce, indiquant cependant que les issues existent.
Les 12 projets représentent un investissement total de 63.610 milliards de dôngs (près de 2,8 milliards de dollars), financés à hauteur de 75% par les prêts, a-t-il informé lors d’une réunion du comité de pilotage du traitement des lacunes et faiblesses de certains projets et entreprises du ministère de l'Industrie et du Commerce.

Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê (debout) à la réunion du comité de pilotage du traitement des lacunes et faiblesses de certains projets et entreprises, le 5 juillet à Hanoï.
Photo : Phuong Hoa/VNA/CVN

Le constat est sans complaisance : ils ont accusé une perte cumulée de 16.126 milliards de dôngs (plus de 709 millions de dollars) à compter jusqu’au 31 décembre 2016. Leurs capitaux propres se sont amenuisés, de 14.350 milliards de dôngs (environ 631 millions de dollars) à 3.985 milliards de dôngs (plus de 175 millions de dollars).

Les maux dont souffrent les 12 projets sont l’étonnante rapidité de leur conception, la lenteur indolente de leur mise en œuvre, leurs embarras avec les contracteurs EPC (ingénierie, fourniture des équipements et construction) à l’origine des ajustements du niveau d’investissement, a indiqué le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê. Des issues à ces projets existent si nous nous mettons à l’œuvre dans l’esprit de la direction fixée par le Bureau politique et le gouvernement, a-t-il affirmé, en demandant aux ministères, groupes et compagnies générales de retrousser leurs manches.

Il faudrait résolument les traiter conformément au mécanisme de marché, en gardant à l’esprit le respect du principe d’autonomie, d’autoresponsabilisation des entreprises, et le fait que l’État ne renflouera plus les projets déficitaires, a souligné le dirigeant.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.