26/11/2020 00:35
Le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement, en coopération avec le Programme des Nations unis pour le développement, a organisé le 25 novembre à Hanoï une conférence récapitulative du projet sur la protection des zones humides importantes et habitats associés.

>>Zones humides : des barrages contre le Pacifique
>>Déclin et protection
>>La protection des zones humides, une nécessité

 

Vue générale de la conférence récapitulative du projet sur la protection des zones humides importantes et habitats associés, le 25 novembre à Hanoï. 


Financé par le Fonds de l’environnement global par l'intermédiaire du Programme des Nations unis pour le développement (PNUD), le projet sur la protection des zones humides importantes et  habitats associés a été réalisé durant la période 2015-2020. Son objectif est de créer de nouvelles zones humides protégées et à renforcer les capacités en vue de leur gestion efficace. Le projet souhaite également minimiser les risques présents et émergents dans les  habitats associés. 

Le projet, mis en œuvre dans les  provinces de Thai Binh (Nord) et Thua Thiên-Huê (Centre), est présidé par l'Institut de stratégie et de politique sur les ressources naturelles et l'environnement, en coordination avec le Département de la conservation de la nature et de la biodiversité, le Département général de l'environnement.


Un jalon important

Après cinq ans de réalisation, il a permis la création de deux réserves naturelles de zones humides, l’une baptisée Thai Thuy, dans la province de Thai Binh, et l’autre  Tam Giang - Câu Hai, dans celle de Thua Thiên Huê. Par ailleurs, une série de politiques sur la gestion, la conservation ainsi que l’utilisation durable des zones humides a été appliquée. Parmi celles-ci, il faut aborder le décret gouvernemental N°66/2019/ND-CP daté de 29 juillet 2019 sur la conservation et l'utilisation durable des zones humides. Ce décret et ses documents d'application ont contribué au perfectionnement du cadre juridique  sur la gestion de ces milieux, permettant d’accroître l'efficacité de leur gestion face aux pressions de développement et aux impacts du changement climatique.
 

Mangroves dans la Réserve naturelle de la zone humide de Thai Thuy, province de Thai Binh, au Nord.

Photo : BTB/CVN


Le projet a aussi soutenu l'intégration de la conservation et de la gestion des zones humides dans les principaux plans d’aménagement de ces provinces.

En particulier, toujours dans le cadre du projet, des solutions de subsistance pour les communautés de Thai Binh et de Thua Thiên Huê ont été mis en service et bien plus, le projet a permis d’accroître la conscience ainsi que les capacités en matière de gestion de conservation et d'utilisation durable des zones humides aux niveaux central et régional.
 
"Le processus de création de deux zones humides protégées s’est heurté à maintes difficultés. Mais le projet a bénéficié de la participation  du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement, des forts engagements des dirigeants des provinces et du soutien des habitants locaux. Ces zones humides protégées ont réussi à harmoniser  développement socio-économique et préservation de la nature", a déclaré le Dr Vo Tuân Nhân, vice-ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement lors du séminaire.

Les Réserves naturelles des zones humides de Thai Thuy et Tam Giang - Câu Hai sont les premières établies en vertu de la Loi sur la biodiversité de 2008. "À la fin de ce projet, la protection et l'utilisation raisonnée des zones humides devra se poursuivre et toutes les parties concernées devront renforcer leur coopération. Nous avons confiance en la bonne direction du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement dans la mobilisation de fonds des secteurs public et privé pour atteindre une gestion efficace", a insisté Sitara Syed, représentante adjointe du PNUD au Viet Nam.

Phuong Mai/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Découvrez l’ancien village de Duong Lâm À 50 km environ à l’ouest de la capitale, l’ancien village de Duong Lâm, classé au patrimoine national, se trouve dans la commune éponyme, qui relève du chef-lieu de Son Tây.