01/10/2019 15:15
La compagnie aérienne à bas coûts XL Airways a annoncé lundi 30 septembre la suppression de tous ses vols, deux jours avant une décision de la justice sur une éventuelle reprise ou sa liquidation, dénonçant avec force une concurrence qu'elle juge déloyale.
>>Avenir incertain pour la compagnie XL Airways
>>Le patron d'XL Airways en appelle à Air France


Des appareils de la compagnie XL Airways sur le tarmac de l'aéroport de Manchester, le 12 septembre 2008. Photo : AFP/VNA/CVN

La décision intervient trois jours après l'annonce de la fin d'Aigle Azur par le tribunal de commerce d'Evry, faute de solution de reprise suffisamment solide pour cette compagnie spécialisée dans la desserte du bassin méditerranéen et notamment l'Algérie et qui emploie 1.150 salariés.

XL Airways a fait l'objet de "plusieurs marques d'intérêt appuyées", a indiqué samedi 28 septembre, date limite du dépôt des offres, son avocat Laurent Coltret, soulignant toutefois qu'elles se heurtaient à des problèmes de financement.

La compagnie, créée en 1995, emploie 570 collaborateurs et a transporté en 2018 quelque 730.000 passagers avec quatre Airbus A330, tous en leasing. Elle dessert essentiellement l'Amérique du Nord, notamment les États-Unis, les Antilles et la Réunion, mais aussi la Chine.

Placée le 23 septembre en redressement judiciaire, XL Airways a annoncé lundi 30 septembre n'être "plus en mesure d’assurer ses vols" et leur interruption "à compter de lundi à 15h00, dans l'attente" de la décision du tribunal de commerce de Bobigny. Celui-ci doit se prononcer mercredi sur un éventuel repreneur. Trois vols étaient prévus lundi au départ de l'aéroport Paris-Charles-de-Gaulle, vers la Chine, les États-Unis et Saint-Denis-de-la-Réunion.

XL Airways a estimé lundi ne pas avoir "été en mesure de trouver l'investisseur capable d'accompagner la continuité et le développement" de son "business model" de compagnie à coûts réduits qui "a connu un grand succès jusqu'à ce qu'il soit durement attaqué par une concurrence impitoyable ne disposant pas de règles contraignantes du même ordre que les nôtres".

"Elle est depuis trois ans la compagnie la plus attaquée par des concurrents étrangers incroyablement déficitaires et soutenus depuis longtemps par leurs États. Il est désormais évident que nous ne pouvons plus lutter avec les moyens qui sont les nôtres", a-t-elle ajouté.

Le Pdg d'XL Airways Laurent Magnin a à plusieurs reprises dénoncé les effets désastreux pour sa compagnie de l'arrivée à Paris de la "low-cost" long-courrier Norwegian et appelé le groupe Air France-KLM à la rescousse.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam Le Forum du tourisme Saint-Pétersbourg - Vietnam, réunissant 15 agences de voyage vietnamiennes et des partenaires russes, s’est ouvert lundi 21 octobre dans la ville russe.