29/06/2020 17:07
Le delta du fleuve Rouge reste le grand centre économique et culturel du Nord du Vietnam. Plusieurs ouvrages lui sont consacrés, dont Les villages du delta du Fleuve rouge, qui synthétise les travaux de recherche de Nelly Krowolski et de Nguyên Tùng. Une table ronde vient d’ailleurs de lui être consacrée. C’était le 17 juin dernier à l’Espace.
>>Table ronde : Paul Doumer en Indochine
>>Muôn kiêp nhân sinh, un gros succès littéraire avec neuf rééditions

Couverture du livre "Les villages du delta du fleuve Rouge". 
Photo : NTT/CVN

Les villages du delta du fleuve Rouge est donc un compte-rendu de recherches menées par plusieurs membres du laboratoire Asie du Sud-Est et Monde Austronésien (Lasema) et de l’Institut d’ethnographie du Vietnam. Il apporte un nouvel éclairage sur le monde rural du delta du fleuve Rouge.

Mông Phu, l’un des principaux villages étudiés dans le cadre de ces recherches, fait partie de la commune de Duong Lâm, située à 45 kilomètres du centre de Hanoï, entre le Fleuve rouge et les collines qui prolongent, au Nord, la célèbre montagne de Ba Vi.

Mais comme nous le rappelle le Professeur Nguyên Van Khánh, les villages du delta ont souvent intéressé les chercheurs. "Ce n’est pas la première fois que ces villages font l’objet de travaux de recherches", note-il. "Dès la fin du XIXe siècle, les Français ont commencé à s’y intéresser… Les Vietnamiens ont ensuite pris le relais, mais tous ont pu constater que même si tout au long de l’histoire la Chine a exercé une certaine influence sur ces régions, ces villages ont su conserver une identité qui leur est propre. C’est du reste ce qui fait leur originalité et leur intérêt d’un point de vue ethnographique…".     

L’ouvrage s’efforce de présenter le village comme étant un microcosme de la société. À travers l’étude de l’organisation de l’espace, de l’habitat, de l’exploitation des ressources ou des rapports de parenté, les auteurs prêtent une attention particulière aux transformations et aux évolutions passées et présentes dont le village est le théâtre. Mais attention ! Comme l’a fort justement souligné le Professeur Nguyên Quang Ngoc, un village n’est pas une commune. 

"C’est un ouvrage remarquable en tous points, mais qui comporte cependant une petite approximation sur laquelle il convient de revenir… Il y a en effet confusion entre +commune+ et +village+… Une commune est une unité administrative définie par le gouvernement dominant alors qu’un village est un regroupement de population plus ou moins autonome. Il y a une certaine liberté administrative au niveau des villages, qu’on ne retrouve pas forcément au niveau des communes. La notion de +commune+  est du reste apparue beaucoup plus tardivement… Cela dit, à ce détail près, je trouve que c’est un livre tout à fait passionnant et digne d’intérêt… ", dit-il.

Il faut savoir que les recherches sur Mông Phu ont débuté en 1989, à travers un programme de coopération franco-vietnamien qu’ont rejoint en Nelly Krowolski et Nguyên Tùng. Ce sont leurs écrits respectifs qui ont été rassemblés pour constituer la trame de l’ouvrage.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai