10/01/2021 00:46
De nouvelles routes et écoles, de nouveaux dispensaires et un niveau de vie rehaussé… Voilà les changements majeurs qu’a apportés le Programme national d’instauration de la Nouvelle Ruralité à la région des hauts plateaux du Centre depuis dix ans. Les populations locales sont prêtes à maintenir cet élan.
>>La grande union des ethnies fait la force
>>Plus de 9,6 millions de travailleurs ruraux reçoivent une formation professionnelle
>>Alang Bay, patriarche de l’édification de la vie culturelle des Co Tu

Il y a de plus en plus de maisons modernes dans les villages des hauts plateaux du Centre.
Photo : VOV/VNA/CVN

Située à la frontière avec le Laos, Ia Nan, une commune rattachée à la province de Gia Lai, s’est complètement métamorphosée depuis 2011, date à laquelle elle s’est lancée dans l’aventure de la nouvelle ruralité. À l’époque, Ia Nan ne répondait qu’à 5 des 19 critères de ce nouveau standard d’une collectivité rurale moderne. Aujourd’hui, elle les a tous atteints.

Les infrastructures ont été modernisées et le taux de pauvreté est descendu au-dessous de 3%, affirme Bùi Thi Thanh, présidente du Comité populaire communal. "Il y a quatre ans, Ia Nan était encore l’une des communes les plus démunies de la région. Nous avons organisé de nombreux ateliers de formation pour apprendre aux habitants de nouvelles techniques de production et de nouveaux métiers. Nous les aidons également à utiliser de manière efficace les prêts accordés aux familles pauvres, proches de la pauvreté ou issues de minorités ethniques", indique-t-elle.

Des routes bétonnées bordées par des fleurs multicolores… Telle est désormais l’image typique des villages de Buôn Ma Thuôt, chef-lieu de la province de Dak Lak. Pour Y Mat Bya, un habitant du village de Cu Dluê, c’est un bienfait de la nouvelle ruralité.

"Notre village a beaucoup changé. Les villageois savent désormais appliquer des progrès scientifico-techniques dans la production. Maintenant dans une plantation de caféiers, nous cultivons également d’autres plantes pour augmenter les revenus", fait-il savoir. "Ceux qui n’ont pas de terre travaillent pour d’autres. Nous nous sommes appris les uns aux autres à gérer l’argent de façon à pouvoir acheter de nouveaux produits de confort pour la famille. Finies les dépenses inconsidérées, comme c’était le cas jusqu’à présent."

Une fois leurs infrastructures complétées et leur vie stabilisée, les communautés locales se préoccupent de la préservation et de la valorisation de leurs identités culturelles. Un projet de préservation des gongs a été lancé dans toutes les provinces des hauts plateaux du Centre et une fête nationale des brocatelles vient d’avoir lieu dans la province de Dak Nông. Grâce au mouvement d’instauration d’une nouvelle vie culturelle dans les zones rurales qui encourage entre autres la valorisation des belles traditions ancestrales, les habitants ont repris goût aux costumes anciens. Le tissage de brocatelles a enfin de beaux jours devant lui, se félicite H’Da Eya, une Êdê de la province de Dak Nông.

"Nous portons les habits Êde à l’occasion des fêtes, des mariages et des grands évènements politiques. Nous souhaitons que l’État nous aide à faire connaître nos brocatelles le plus largement possible, pour que nous puissions les vendre partout", partage-t-elle.

Des routes bétonnées bordées par des fleurs multicolores.
Photo : VOV/VNA/CVN

Dans la province de Gia Lai, la ville de Pleiku et le bourg d’An Khê ont vu toutes leurs communes promues néo-rurales par le Premier ministre. Dans la province de Kon Tum, les districts de Dak Hà, Dak Tô, Ngoc Hôi et Kon Rây ont atteint l’objectif concernant le nombre de communes certifiées néo-rurales. Dans la province de Dak Nông, le district de Dak R’lâp et la ville de Buôn Ma Thuôt ont également répondu aux normes requises, indique Diêu Muu, un responsable du Comité des ethnies.

"Le programme d’instauration de la nouvelle ruralité est le plus pertinent de tous les programmes portant sur l’agriculture, la paysannerie et la ruralité. La physionomie des collectivités rurales a fondamentalement changé, les infrastructures techniques et sociales ont bénéficié d’investissements synchrones et les habitants ont compris le bien-fondé du programme. La vie culturelle de la population s’est nettement enrichie et les traditions sont mieux préservées. La stabilité politique, l’ordre et la sécurité sociale s’en sont trouvés renforcés", constate-t-il.

Les hauts plateaux du Centre se trouvent désormais à une nouvelle hauteur, prêts à atteindre de nouveaux sommets. 
VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

Quang Binh : 122 millions d'euros pour le Festival international des fleurs 2023 Le Festival international des fleurs 2023 aura lieu du 1er décembre 2023 au 31 mai 2024 dans la commune de Hai Ninh, district de Quang Ninh, province de Quang Binh (Centre), sur une superficie de 89 ha.