22/01/2020 16:20
En cette fin d’année lunaire, la petite commune de Nhon An, surnommée le "grenier à abricotiers" du Centre du Vietnam, est en pleine effervescence.

>>À la découverte des villages horticoles à l’approche du Têt
>>Les abricotiers-bonsaïs aident les Huéens à faire fortune
 >>Nhon An, capital de l’abricotier dans le Centre

Des abricotiers bonsaïs de Nhon An.
Photo : baotainguyenmoitruong/CVN


Les bonnes conditions climatiques ayant permis aux fleurs d’abricotiers d’éclore exactement au moment voulu, le chiffre d’affaires des horticulteurs devrait, cette année, avoisiner les 85 milliards de dongs (3,4 millions d’euros).

Depuis plusieurs jours, les camionnettes font la queue pour s’approvisionner en abricotiers dans les villages horticoles de la commune de Nhon An.

Cette année, Mai Van Hùng, 65 ans, un horticulteur du village de Thuân Thai, a mis en pot 300 abricotiers.

"Les arbres de 4 à 5 ans d’âge sont vendus entre 1 et 1,2 million de dôngs (de 40 à 48 euros) soit entre 300.000 et 400.000 (de 12 à 16 euros) dôngs de plus que l’année dernière. Je pense réaliser un chiffre d’affaires de 250 millions de dôngs (10.000 euros) cette année".

Pour ne pas manquer de produits, les grossistes ont passé commande auprès des horticulteurs dès la fin du 11e mois lunaire. Cette année, en plus des abricotiers de taille normale, les horticulteurs proposent des abricotiers bonsaïs dont la clientèle raffole depuis cinq ans.

Duong Dang Khoa, un commerçant venu de la ville de Buôn Mê Thuôt, dans la province de Dak Lak (hauts plateaux du Centre) : "Les habitants de ma province aiment particulièrement les abricotiers cultivés dans ce village et surtout l’abricotier bonsaï. Les prix ici sont aussi raisonnables".

Secteur en nette progression, Nhon An compte 2.000 horticulteurs en activité dont une centaine de personnes spécialisées dans la culture d’abricotiers bonsaïs. 

Cette culture nécessite au moins trois ans et requiert beaucoup d’énergie. 

Nguyên Xuân Hà, horticulteur et vice-président de l’Association des plantes et des animaux d’agrément de Nhon An, est le premier à s’être lancé dans ce secteur dans la commune : "C’est vraiment un métier rentable. A la demande des autres horticulteurs, j’ai ouvert des cours où j’enseigne les différentes techniques de tailles et de modelages du bonsaï.  Beaucoup de mes apprenants ont bien réussi dans les affaires".

Chaque année, les horticulteurs de Nhon An produisent en moyenne deux millions d’abricotiers. Grâce à cet arbre, réputé pour sa beauté et la délicatesse de ses fleurs, la moitié des habitants du village a amélioré le niveau de leurs revenus. Fortes de ce bilan positif, les autorités locales ont décidé de mettre en place un programme visant à développer une variété locale d’abricotier à l’horizon 2030.

Dang Vinh Son, président du Comité populaire local : "Nous cultivons 75 ha d’abricotiers dans les communes de Nhon An et de Nhon Phong.  Ce programme nous permettra d’investir dans les équipements et infrastructures indispensables à la culture de ces arbres et notamment dans des systèmes hydrauliques et électriques. Nous allons également organiser cette année un concours du plus bel abricotier".

La stratégie efficace menée par les autorités conjuguée au dynamisme des horticulteurs, assurent à l’abricotier de la commune de Nhon An de très beaux jours en perspective.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Kiên Giang s'efforce d'assurer la sécurité des touristes Au cours des deux premiers mois de cette année, la province de Kiên Giang au Sud a attiré plus de 1,6 million de touristes, en hausse de 16,4% en variation annuelle, selon le Service provincial du tourisme.