26/03/2018 15:19
Dans le contexte de virtualisation de la société, il est plus facile d'accéder à l'information sur Internet. Cependant, beaucoup conservent leur habitude de collectionner des livres imprimés, quel que soit leur ancienneté.
>>Les vieux livres à l’ère du numérique

Beaucoup de Vietnamiens conservent leur habitude de collectionner des livres imprimés. Photo : ST/CVN

Située dans une petite ruelle de la rue Lê Thanh Nghi, dans l’arrondissement de Hai Bà Trung, à Hanoï, la librairie du collectionneur Lê Van Hop regorge de livres en tous genres et à prix variés.

Lê Van Hop, collectionneur de livres, confie : "Je collectionne des livres depuis longtemps. J'en vends afin de rencontrer d'autres amateurs de livres anciens". Cet homme de 31 ans possède plus de 15.000 livres. Dans sa collection, le plus ancien reste "Histoire d'An Nam", publié en 1906 en français.

"Trouver un livre après une longue période de recherche procure un sentiment de satisfaction sans égal. Parfois, après avoir trouver un livre suite à une traque difficile, je le dévore jusqu'à 02h00 ou 03h00 du matin", affirme M. Hop.

Malgré l'avènement de l'ère numérique, il existe encore des foires aux vieux livres, offrant ainsi aux amateurs une bonne occasion de partager leurs passions. De plus, grâce aux livres, la connaissance de l'humanité est préservée à tous jamais.

Nguyên Thanh Tùng, district de Yên My, province de Hung Yên (Nord), partage : "Je n'avais pas de temps libre quand j'ai rejoint l'armée. Aujourd’hui, j'ai plus de temps et j'ai donc pu me rendre compte de la capacité des livres à me rappeler le passé".

D'après l'étudiant Nguyên Thanh Nhân, acheter des livres anciens, c’est une façon d'économiser de l’argent. En outre, ils contiennent des connaissances difficiles à trouver sur d'autres supports.

Pour les amateurs, les livres anciens ne contiennent pas seulement des connaissances, ils incarnent également des valeurs morales et culturelles. Par conséquent, malgré le développement des nouvelles technologies et leur influence sur les habitudes de lecture, les livres restent et resteront les supports privilégiés pour la connaissance, d'où leur popularité.
 
VNA/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Dà Nang: des fresques murales en plein cœur de la ville La ville de Dà Nang propose depuis le mois d’avril une nouvelle destination pour ses visiteurs: la ruelle des fresques murales d’une longueur de 1,5 km, tout près de la rivière Hàn et du pont du dragon. En attendant une visite sur place, à vous de découvrir les premières images!