22/07/2018 18:55
La recherche d'emplois chez les entreprises à capitaux étrangers a été multipliée par dix au premier semestre 2018. L'information a été publiée lors d'un atelier sur les perspectives du marché de l'emploi vietnamien 2018 organisé vendredi 20 juillet à Hô Chi Minh-Ville par le portail d'emploi JobStreet.com.
>>Croissance moyenne des salaires: le Vietnam au top régional
>>Le salaire des Vietnamiens augmente à vitesse grand V
>>Relance du marché du travail au Vietnam

Lors d'un atelier sur le marché de l’emploi vietnamien, le 20 juillet à Hô Chi Minh-Ville. 

À partir des données globales du marché, JobStreet.com montre que la croissance de l'attraction des candidats par les offres d'emploi des entreprises étrangères s'est intensifiée, ce qui implique un intérêt moindre pour les entreprises locales.

Ainsi la recherche d'offres d’emploi pour les entreprises nationales n'a-t-elle augmenté que de 0,67 point sur un an. Cela a conduit à un résultat complètement opposé à la première moitié de l'année dernière où les entreprises nationales avaient été beaucoup plus attrayantes que les entreprises étrangères.

D'après Lê Thi Huyên Anh, directrice des affaires chez JobStreet, les entreprises à capitaux étrangers attirent plus de candidatures en raison des conditions de travail avantageuses, de la rémunération supérieure et du traitement préférentiel.

La concurrence pour l'obtention des meilleurs emplois continue donc à croître en 2018 par rapport à 2017. Surtout, l'importance des startups et des entreprises étrangères offre plus de choix aux candidats.

Postes multifonctions

Toujours selon Huyên Anh, l'évolution de la technologie a également créé de nouveaux postes requérant des compétences transversales. Cependant, le nombre de travailleurs capables de faire du multitâche sur le marché du travail vietnamien est encore faible.

Selon l'indice du bonheur des employés, rendu public par JobStreet, les facteurs qui auront une incidence sur le recrutement et le maintien en poste des candidats ne sont pas seulement le salaire ou les conditions de travail, mais aussi et surtout la position sociale, la réputation, la valeur de l'entreprise ou l’environnement de travail. La couverture médicale pour la famille, le plan de transport et l'indemnité de logement sont les "tops" critères recherchés par la main-d’œuvre qualifiée vietnamienne.

Marché du travail en 2018

Du côté des entreprises, selon l'enquête, le nombre de recruteurs prévoyant d'étendre leurs activités est fixé à 50% (18% de moins qu'en 2017), 10% ont déclaré qu'ils maintiendraient le taux d'embauche en 2018.

Nguyên Thi Thu Trang, directrice exécutive de JobStreet, a déclaré que les trois principaux domaines  "aimants" seraient commerce de gros - vente au détail, communication - marketing, et technologies de l'information.

D'un point de vue général, au cours du premier semestre 2018, l'expansion de l'embauche au Vietnam reste robuste mais pas aussi phénoménale qu'en 2017. Cependant, le nombre d'emplois dans la région, y compris au Vietnam, a augmenté de façon impressionnante, intensifiant ainsi la concurrence pour attirer et retenir les talents.

Texte et photo: Trung Khánh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Lâm Dông crée une percée dans son agritourisme Ces dernières années, l’agrotourisme a pris son envol dans la province de Lâm Dông, au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre). Un type de tourisme lié étroitement à l’agriculture high-tech.