14/02/2018 16:05
Les emprunts des Vietnamiens ont fortement augmenté en 2017, et ont été estimés à plus de 1,1 million de milliards de dôngs au total, soit une hausse de 65% par rapport à l’année 2016.
>>Banque d’État du Vietnam : pas de pénurie d’espèces à l’occasion du Têt 2018
>>Cryptocurrency : l’utilisation illégale sera pénalisée
 
Dans son rapport sur le panorama du marché financier en 2017, le Comité national pour le contrôle des finances (NFSC) a remarqué que le taux des crédits accordés pour des besoins de consommation est passé de 12,3% en 2016 à 18% en 2017.
 
Le taux des crédits accordés pour des besoins de consommation est passé de 12,3% en 2016 à 18% en 2017. Photo : VNA/CVN

Dans le détail, les prêts accordés pour des achats immobiliers représentent la part la plus importante de ces crédits de consommation, avec 53% (contre 49,5% en 2016). Les emprunts pour l’achat d’équipements familiaux représentent 15,3% contre 8,3% pour l’achat des moyens de transport. À noter que les vietnamiens empruntent pour l’achat de biens mais également de services. Plusieurs agences de voyage ont coopéré avec des banques ou des sociétés financières pour favoriser le crédit.
 
Selon les experts de NFSC, il y a deux raisons qui peuvent être à l’origine de la forte croissance des prêts à la consommation au Vietnam. En premier lieu, celle-ci peut s’expliquer par la population juvénile du pays et par la hausse du nombre d’habitants. Notamment la demande des biens immobiliers dans les centres urbains explose.

Les formalités sont simplifiées

En deuxième lieu, les habitants ont tendance à régler leurs achats via les services bancaires et non plus en liquide. Aussi, les formalités pour emprunter sont très simples. Il faut simplement une carte d’identité ou bien un permis de conduire pour pouvoir emprunter si la banque a donné son accord. Enfin, les personnes pouvant avoir recours à l’emprunt sont de plus en plus nombreux et concernent désormais certains étudiants, ou encore les habitants des régions rurales.
 
En 2017, la croissance du crédit a atteint 18,17%, essentiellement dans les secteurs des exportations, des hautes technologies, de l’industrie, de l’agriculture… La Banque d’État du Vietnam vise une croissance du crédit de 17% en 2018 à travers la maîtrise de l’inflation, l’amélioration de l’accès au crédit…

La banque centrale affirme vouloir continuer de contrôler rigoureusement les crédits accordés dans le secteur immobilier, et pour les projets de communication réalisés par convention BOT et BT. En revanche, les crédits sont toujours encouragés dans les secteurs prioritaires que sont la restructuration de l’agriculture et le développement de l’aquiculture, l’industrie auxiliaire, les entreprises d’export, les entreprises des hautes technologies, et les PME.
 
Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vietnam - France: une coopération chaque jour plus florissante