07/06/2014 10:10
Dix ans après sa promulgation, la résolution N°36 du politburo du Parti communiste vietnamien sur les affaires relatives aux Vietnamiens résidant à l’étranger a abouti à une percée dans les domaines de l’élaboration de politiques, de la communication et de la mobilisation.
Conférence bilan des dix ans de mise en œuvre de la résolution N°36 du politburo du Parti communiste vietnamien sur les affaires relatives aux Vietnamiens résidant à l’étranger, les 20 et 21 mai à Hanoi. Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN


Le Comité d’État chargé des Vietnamiens à l’étranger, rattaché au ministère des Affaires étrangères (AE), a organisé récemment à Hanoi une conférence bilan sur les dix ans de mise en œuvre de la résolution N°36 du politburo du Parti communiste du Vietnam (PCV) sur les affaires relatives aux Vietnamiens résidant à l’étranger (Viêt kiêu). Étaient notamment présents à cette conférence le président de la République, Truong Tân Sang, le vice-Premier ministre et ministre des AE, Pham Binh Minh, ainsi que le vice-ministre des AE et président du Comité d’État chargé des Vietnamiens à l’étranger, Nguyên Thanh Son.

Le 26 mars 2004, le politburo du PCV a promulgué la résolution N°36 sur les affaires relatives aux Vietnamiens résidant à l’étranger. Le vice-ministre des AE, Nguyên Thanh Son, a affirmé : «Les Vietnamiens résidant à l’étranger sont une ressource importante pour la communauté des ethnies du Vietnam. Il s’agit d’un élément essentiel contribuant à renforcer les relations de coopération et d’amitié entre le Vietnam et les pays dans le monde entier. (…) Les affaires relatives aux Vietnamiens résidant à l’étranger demeurent la mission de l’ensemble du système politique comme de tout le peuple».

Après dix ans de mise en œuvre, d’importantes réalisations ont été enregistrées auprès de la communauté, notamment dans les domaines de l’élaboration de politiques, de la communication et de la mobilisation, grâce à une détermination au niveau national.

Préserver l'identité culturelle nationale

Concernant l’élaboration de politiques en faveur des Viêt kiêu, le gouvernement a révisé, modifié, complété et élaboré des actes juridiques importants comme des lois sur la nationalité, le logement, le foncier, l’investissement, l’entreprise. Mise en œuvre aussi : la directive sur l’exemption de visa pour les Viêt kiêu ainsi que de nombreuses dispositions concernant la résidence, le rapatriement, la coopération… avec des partenaires du pays. Outre le renforcement de l’attachement des expatriés pour leur pays, cela a aussi permis de faciliter leur retour.

Spectacle dans le cadre du programme «Printemps du pays natal 2014».
Photo : Nguyên Dân/VNA/CVN


En parallèle à l’élaboration et au perfectionnement du système politique, le Vietnam a négocié et signé de nombreux accords consulaires, l’assistance judiciaire… avec beaucoup de pays aux quatre coins du monde. L’assistance et la protection des intérêts et droits légitimes des Viêt kiêu comptent parmi les préoccupations principales des dirigeants du Parti et du gouvernement en ce qui concerne les politiques extérieures.

Avec la mise en œuvre de la résolution N°36, le nombre de programmes en faveur des Viêt kiêu augmente de plus en plus. Même la presse nationale s’y met en ouvrant une rubrique diaspora, plus riche sur le fond, plus vivante sur la forme. Cela permet aux expatriés de trouver des informations sur divers aspects de la vie socio-économique et culturelle du pays.

Pour M. Son, la presse vietnamienne, à l'intérieur comme à l'extérieur du pays, permet de préserver l'identité culturelle nationale, l'orientation vers la Patrie et la contribution à l'œuvre d'édification du pays. Et inversement, cette communauté doit présenter et promouvoir le pays, l'homme, l'identité culturelle et les traditions nationales à l'étranger.

Plus de 4,5 millions d’expatriés

Les activités de sensibilisation destinées aux Viêt kiêu ont, quant à elles, été renforcées. Le Comité d'État chargé des Vietnamiens résidant à l'étranger a régulièrement organisé des activités à l'intention des expatriés, à l’image du programme «Printemps du pays natal» à l’occasion du Têt traditionnel, des invitations à participer à des célébrations festives, l'organisation de camps d'été pour les jeunes... Les première et deuxième conférences des Vietnamiens résidant à l’étranger, en 2009 et 2012, ont été un franc succès.

Ces mesures ont permis de créer des changements positifs au sein de la communauté des expatriés. Selon un rapport du Comité d’État chargé des Vietnamiens à l’étranger, plus de 4,5 millions de Viêt kiêu vivent et travaillent à l’heure actuelle dans 109 pays et territoires. Chaque année, environ 300.000 «cerveaux» reviennent au Vietnam pour travailler et trouver des opportunités d’investissement.

Le total des devises que les Viêt kiêu envoient au Vietnam a connu une croissance moyenne de 10-15% durant chacune de ces dernières années. En 2013, ce chiffre a atteint plus de 11 milliards de dollars, soit près d’un dixième du PIB national, faisant du Vietnam l'un des dix pays recevant le plus de devises de sa diaspora.

Cependant, il reste des faiblesses à surmonter : beaucoup de Viêt kiêu demeurent encore en difficulté à l’étranger. La place accordée à la diaspora vietnamienne dans le pays d’accueil demeure faible. S'adressant à l'assistance, le président de la République, Truong Tân Sang, a souligné que les interventions effectuées lors de cette conférence aideraient le politburo à prendre des décisions à l’avenir.

Phuong Nga/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.