24/02/2018 16:45
La citadelle de Thanh Chiêm est située à Diên Phuong, dans la province centrale de Quang Nam. Vestige historique national, elle était, sous la dynastie des Nguyên (1802-1945), considérée comme la capitale satellite de Huê et le centre politique, militaire, économique et culturel du Sud. Aujourd’hui, l’édifice est en ruine mais les autorités ont décidé de faire de Thanh Chiêm une nouvelle destination touristique.
 >>À la découverte du mausolée royal de la lignée familiale de Pham Dang Hung
>>Classement national de 23 vestiges historiques, architecturaux, archéologiques et paysagers


La maison commune du village de Thanh Chiêm. Photo : DL/CVN


À l’origine, la citadelle de Thanh Chiêm a été construite en 1602 par le seigneur Nguyên Hoàng sur la commune de Câu Huc. Elle a été rebâtie sur la commune de Thanh Chiêm (dénommée aujourd’hui Diên Phuoc, dans la cité municipale de Diên Bàn, province centrale de Quang Nam).

Thanh Chiêm était considérée comme la deuxième capitale de la dynastie des Nguyên, dans le Sud du pays. Elle était aussi une base navale très importante.

La citadelle a accueilli de nombreux missionnaires occidentaux. Entre 1617 et 1625, le père Francisco De Pina, auteur des Méthodes de latinisation du vietnamien et de la Grammaire vietnamienne, a appris le vietnamien, propagé le catholicisme, puis enseigné le vietnamien à deux missionnaires, le Français Alexandre de Rhodes, père de l’écriture alphabétique du vietnamien, et le Portugais Antonio Fonte.

Lors d’un colloque sur la citadelle de Thanh Chiêm, Lê Tri Thanh, vice-président du Comité populaire de la province de Quang Nam a affirmé : "Les valeurs historiques et culturelles de la citadelle de Thanh Chiêm sont immenses. Conscientes de la nécessité de préserver ce patrimoine unique, les autorités de Quang Nam ont décidé de se rapprocher des services compétents pour redonner à la citadelle sa grandeur d’antan".

De la citadelle de Thanh Chiêm, il ne reste aujourd’hui que des ruines, la pagode Long Hung et la maison communale du village de Thanh Chiêm. Le Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Quang Nam et le Comité populaire de la cité municipale de Diên Bàn ont donc décidé d’aménager un espace où seront préservés les vestiges de l’ancienne citadelle et reconstruit un palais royal.

Une stèle au village de Thanh Chiêm. Photo : VOV/CVN

L’espace de 12.000 m² qui sera réservé à cet effet abritera également un musée et une collection de documents sur l’histoire du quôc ngu, l’écriture vietnamienne romanisée.

Hô Xuân Tinh, directeur adjoint du Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Quang Nam explique : "Il est très difficile de reproduire un ouvrage aussi ancien. Nous devons nous baser uniquement sur les documents existants. Dans l’immédiat, nous allons ériger une stèle qui marquera l’emplacement de la citadelle de Thanh Chiêm. Nous pensons par la suite construire un monument en mémoire aux missionnaires occidentaux et vietnamiens qui ont contribué au développement du quôc ngu, l’écriture vietnamienne romanisée".

Le Comité populaire de Diên Bàn et le Service de la culture, des sports et du tourisme de la province de Quang Nam ont décidé de transformer la citadelle de Thanh Chiêm en une nouvelle destination touristique.

Nguyên Xuân Ha, vice-président du Comité populaire municipal, souligne : "Aujourd’hui, il ne reste que des ruines de la citadelle de Thanh Chiêm. La cité municipale de Diên Bàn a déjà défini la zone sur laquelle nous interviendrons. Notre objectif est d’inscrire ce lieu parmi les sites touristiques".

De nombreuses activités ont été organisées pour célébrer le 415e anniversaire de la citadelle de Thanh Chiêm et la naissance de l’écriture vietnamienne romanisée. Faire renaître le passé glorieux de cet édifice contribuera sans aucun doute au développement touristique et socio-économique de Diên Bàn. 

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.