16/10/2018 16:57
Le Vietnam s’attend à exporter en 2018 plus de 2 milliards de dollars de pangasius vers 150 marchés, notamment les États-Unis, la Chine et l’Union européenne (UE), selon l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP).
>>Hausse de 34% pour les exportations de pangasius vers l’Égypte
>>Les États-Unis diminuent les taxes antidumping sur les poissons pangasius du Vietnam
>>Le Vietnam exporterait 2 milliards de dollars de pangasius en 2018

Environ 50% de la production mondiale de pangasisus proviennent du Vietnam qui en exporte vers 150 marchés. Photo: Vu Sinh/VNA/CVN

Les ventes ont progressé de près de 23% au cours des neuf premiers mois de cette année, à 1,6 milliards de dollars, a fait savoir l’association, misant sur une forte croissance des commandes notamment en saison des fêtes de fin d’année.

La Chine restait le premier marché du pangasius vietnamien, représentant 378,5 millions de dollars (+33,3%). Mais elle est talonnée par les États-Unis et l’UE qui en ont importé respectivement pour 368,4 millions de dollars (+41%), et 176,3 millions de dollars (+15,4%).

Sur le marché américain, les livraisons vietnamiennes ont enregistré une croissance exceptionnelle de 357,6% en septembre dernier à 47,12 millions de dollars. À ce rythme, le chiffre d’affaire à l’exportation de pangasius pourrait avoisiner 500 millions de dollars en 2018, a prédit la VASEP.

Le fait que le Food Safety and Inspection Service (FSIS) du département américain de l’Agriculture a affirmé que le système d’inspection des siluriformes du Vietnam équivaut à celui des États-Unis devrait se répercuter positivement sur les exportations vietnamiennes, a estimé le secrétaire général de la VASEP, Truong Dinh Hoè.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Hôi An va accueillir de nouveau des touristes À partir du 24 septembre, la vieille ville de Hôi An de la province de Quang Nam (Centre) va accueilir de nouveau des touristes.