19/08/2018 16:39
Frénésie d'achats, longues files d'attente aux stations essence et le dollar au marché noir qui monte en flèche: circonspects et anxieux, les Vénézuéliens se préparent à l'arrivée lundi 20 août de nouveaux billets qui compteront cinq zéros de moins que les actuels.
>>Venezuela: transactions suspendues pour faciliter l'arrivée des nouveaux billets

Le président vénézuéliens Nicolas Maduro. Photo: Xinhua/VNA/CVN

Pour le président Nicolas Maduro, cette mesure s'inscrit dans le cadre d'un "grand changement économique", mais l'incertitude semble régner jusqu'au sommet de l'État.

"Beaucoup de choses, nous allons les comprendre" au fur et à mesure qu'elles entreront en application, a-t-il récemment déclaré. Le dirigeant est confronté à une grande impopularité, notamment à cause de la crise économique, des pénuries d'aliments et de médicaments qui provoquent de longue files d'attentes devant les magasins.

Fin 2016, le gouvernement a introduit des billets de 500 à 20.000. Rebelote en 2017, avec l'arrivée des 100.000 bolivars... à peine de quoi acheter un œuf à l'époque. La nouvelle monnaie, dénommée "bolivar souverain", est censée mettre un terme à cette fuite en avant, dans ce pays où l'inflation est totalement hors de contrôle, projetée à 1.000.000% à la fin 2018 par le FMI.

Samedi 18 août, des habitants de Caracas inquiets faisaient leurs courses, achetant de la nourriture à la mesure de leurs moyens mais de nombreux commerces sont demeurés fermés dans la capitale. De larges files d'attente se sont formées devant les stations services.

Avec la nouvelle réforme, le plus gros billet sera de 500 bolivars, équivalent à 50 millions de bolivars actuels (7 dollars au marché noir, la référence de facto). La pièce la plus petite sera de 50 centimes. "Je m'embrouille un peu", confie Argenis Quintero, conducteur de taxi de 28 ans, en imaginant les calculs qu'il va devoir réaliser.

Asdrubal Oliveros, directeur du cabinet Ecoanalitica, prévient que "dans quelques mois" les nouveaux billets pourraient être dépassés si l'hyperinflation n'est pas contrôlée.

Cette fois-ci, le gouvernement et la banque centrale assurent que tout est prêt. Les prix et les salaires seraient fixés dans les deux monnaies de petro et bolivar.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.